Patrick Kanner regrette que Martine Aubry n’ait pas évoqué sa nomination comme ministre dans le journal municipal de Lille

Publié à 12h46, le 05 décembre 2014 , Modifié à 18h09, le 05 décembre 2014

Patrick Kanner regrette que Martine Aubry n’ait pas évoqué sa nomination comme ministre dans le journal municipal de Lille
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/Stéphane Mortagne

Entre les deux nordistes Patrick Kanner et Martine Aubry, le climat ne se réchauffe pas. La preuve de l’animosité de la maire de Lille à son égard, selon Kanner ? Le silence radio de l’ex-première secrétaire du PS au moment de sa nomination au gouvernement comme ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Et de brandir ce signe qui ne trompe pas dans une interview à La Voix du Nord parue ce vendredi 5 décembre :

"

Il n’y a pas eu une ligne dans le journal municipal sur le fait qu’un élu lillois devenait ministre. C’est sans doute un oubli. Je ne demandais pas non plus le tapis rouge…

"

Ancien président du Conseil général du Nord, Patrick Kanner ne fait pas partie du premier cercle de Martine Aubry. Ce qui peut expliquer sa promotion en août par François Hollande, meilleur ennemi d’Aubry, selon certains.

Pas question pour autant de passer pour un opportuniste, s’émeut Kanner : "Dans sa conférence de presse de rentrée, Martine Aubry a expliqué que je ne pouvais pas me revendiquer de ses amis qui se battaient pour des idées et pas pour des postes. Ce n’est pas très agréable de lire cela".

Mais la complainte du ministre-chanteur ne s’arrête pas là. Patrick Kanner ne digère pas le parachutage annoncé de François Lamy, lieutenant historique d’Aubry, dans la circonscription de sa patronne. Questionné à ce sujet par le quotidien local, le ministre ironise :

"

C’est sûrement un talent nouveau qui arrive. Les militants voient-ils cela comme une reconnaissance de leur travail ? Est-ce qu’aucun Nordiste n’avait suffisamment de grâce pour prétendre succéder à Martine Aubry ?

"

Malgré cette série d’amabilités, Patrick Kanner apporte son appui à sa rivale pour les prochaines élections régionales. Il ajoute : "Si elle choisit d’être candidate, elle peut compter sur mon total soutien".

Et de préciser, mi-aigre, mi-doux :

"

Je lui garde mon estime, mon profond respect, je ne sais pas si c’est réciproque.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus