François Hollande est toujours en "détachement" de la Cour des comptes (et gagne donc des points retraite)

Publié à 12h38, le 05 décembre 2014 , Modifié à 08h20, le 12 décembre 2014

François Hollande est toujours en "détachement" de la Cour des comptes (et gagne donc des points retraite)
François Hollande © REUTERS/Martin Bureau/Pool
Image Sylvain Chazot


Nicolas Sarkozy moquait, selon Le Point, l'avenir de François Hollande. "Lui, quand il ne sera plus à l'Élysée, personne ne donnera 10 euros pour l'écouter", a estimé le nouveau président de l'UMP, cité par l'hebdomadaire.

Mais François Hollande n'aura peut-être pas besoin de donner des conférences à 100.000 euros de par le monde. Comment ? C'est tout simple : selon Marianne de ce vendredi 5 décembre,  François Hollande, ancien magistrat à la Cour des comptes, est en "détachement" de la fonction publique – et non en disponibilité comme cela est imposé aux membres du gouvernement depuis la loi sur la transparence de la vie publique. Du coup, le président voit ses points de retraite se cumuler avec son avancement de carrière.

Comme le rappelle l'hebdomadaire, Fleur Pellerin, également magistrate à la Cour des comptes, et Emmanuel Macron, ancien de l'Inspection des finances, ont dû, eux, se mettre en disponibilité. Mais pas François Hollande. Son cas "n’est expressément prévu par aucun texte. C’est donc le droit commun qui s’applique", explique la Cour des comptes à Marianne.

Selon les calculs de Marianne, le président a déjà cumulé 32 ans de droits (pour  un peu plus de 3 ans de carrière effective) à la Cour des comptes. Il bénéficiera donc d'une retraite de 5.000 euros brut par mois assurée. À cette somme s'ajouteront les autres retraites dont bénéficiera François Hollande pour ses mandats locaux (6.000 euros), de parlementaire (6.800 euros), de président de la République (6.000 euros) et, ce n'est pas négligeable, les 12.000 euros par mois que lui conféreront son statut de membre de droit du Conseil constitutionnel.

L'actuel chef de l'État devrait toucher une jolie retraite de 35.700 euros par mois. C'est près du triple de ce que gagne François Hollande aujourd'hui en tant que président (12.696 euros net).

Dès vendredi, le chef de l'État affirmait être "dans les règles du droit", comme le relayait le reporter d'Europe 1 David Doukhan. Samedi 6 décembre, auprès du Parisien, l'Élysée conteste les chiffres avancés par Marianne

Le président de la République n'a fait qu'appliquer les règles de droit commun et le statut de la Cour des comptes. En outre, il a arrêté de cotiser comme membre de la Cour et n'a donc plus accumulé de droits depuis son élection en 2012

"Les chiffres sont faux", explique même au Point Gaspard Gantzer, à la tête de la communication Élyséenne. L'Élysée a également démenti les chiffres de Marianneauprès d'Europe 1.

[Edit 6 décembre 10h : ajout contestation de l'Élysée]

[Edit 6 décembre 13h45 : ajout de la déclaration de Gaspard Gantzer]

>> A lire ici, les chiffres avancés par l'Elysée une semaine plus tard

Du rab sur le Lab

PlusPlus