Pour François Fillon, Nicolas Sarkozy n'a "pas vraiment changé" : "Il ne faut pas rejeter son passé"

Publié à 21h49, le 24 septembre 2014 , Modifié à 21h52, le 24 septembre 2014

Pour François Fillon, Nicolas Sarkozy n'a "pas vraiment changé" : "Il ne faut pas rejeter son passé"
Nicolas Sarkozy et François Fillon © Reuters - Montage Le Lab

TOUJOURS PAS - Il y a une semaine, François Fillon avait fait déjà tenté de dégonfler l'image d'homme changé que Nicolas Sarkozy voudrait faire passer dans sa course à la présidence de l'UMP. "J'ai toujours entendu dire qu'on ne changeait jamais. Personne. Ni vous ni moi", avait-il expliqué, le 17 septembre.

Ce mercredi 24 septembre, sur France 2, l'ancien Premier ministre et candidat à la primaire de l'UMP en 2016 s'est fait plus clair, alors que David Pujadas lui demandait si l'ancien président avait changé depuis sa défaite à la présidentielle 2012 : 

"

Non pas vraiment. Dans la vie, on ne change pas vraiment. On peut changer sa communication, son apparence... On est tous comme ça, vous comme moi, on ne changera pas. On est construit sur une histoire, un passé, il ne faut pas le rejeter.

"

François Fillon voudrait qu'on sorte des "batailles d'égos" et de personnes pour "venir devant les Français avec un projet de changement très profond sur les sujets qui le nécessitent" :

"

Dans un pays qui est aujourd’hui attaqué, la situation est non seulement difficile, mais avec cette menace, chaque homme politique devrait avoir à cœur de pas rajouter de la violence, du débat de personnes, ces espèces de pugilat qui participent à la décrédibilisation.

"

Et comme Alain Juppé, il ne prendra "pas parti" entre les différents candidats à la présidence du parti, Hervé Mariton, Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus