Profanation d'un cimetière juif : un député PS dresse un parallèle avec le poids du FN dans la région

Publié à 06h35, le 16 février 2015 , Modifié à 07h43, le 16 février 2015

Profanation d'un cimetière juif : un député PS dresse un parallèle avec le poids du FN dans la région
Philippe Bies © JACQUES DEMARTHON AFP

La profanation d'un cimetière juif, dimanche 15 février, à Sarre-Union, a provoqué l'indignation unanime de la classe politique. Une voix, cependant, se fait remarquer ce lundi 16 février : celle du député socialiste Philippe Bies.

L'élu du Bas-Rhin a posté dimanche soir un message dans lequel il dresse un parallèle entre la profanation du cimetière juif et le poids du Front national dans la région. Il écrit :

C'est sans doute une coïncidence mais le FN a fait près de 41% aux dernières municipales à Sarre-Union.

Un message qui a immédiatement fait réagir le Front national local. Baptiste Pierre, conseiller Municipal de Sarre-Union et secrétaire départemental du FNJ du Bas-Rhin, a ainsi dénoncé une "remarque tout à fait ridicule" de la part de Philippe Bies. "Vos insinuations sont insultantes pour les électeurs de Sarre-Union que je représente", a-t-il ajouté.

Un peu plus tard, l'élu frontiste a condamné "avec la plus grande fermeté la profanation du cimetière juif de Sarre-Union", parlant d'un "acte odieux".

Dimanche soir, le député RBM du Gard et proche de Marine Le Pen Gilbert Collard a cité Albert Cohen pour fustiger "l’abjection" des "profanateurs de morts" qui "n’ont pitié de rien".

Lundi 16 février, le vice-président du FN Louis Aliot a lui aussi dénoncé la profanation du cimetière juif de Sarre-Union.

Du rab sur le Lab

PlusPlus