Quand Christian Estrosi, potentiel candidat UMP aux régionales, estimait que les régions "ne servent à rien"

Publié à 12h03, le 14 février 2015 , Modifié à 12h03, le 14 février 2015

Quand Christian Estrosi, potentiel candidat UMP aux régionales, estimait que les régions "ne servent à rien"
Christian Estrosi © PATRICK KOVARIK / AFP

Les élections régionales ne sont qu’en décembre 2014 mais déjà se discutent les investitures. Pour la région Paca, où le PS présentera le député Christophe Castaner et le FN Jean-Marie Le Pen, l’UMP n’a encore rien tranché. La députée Valérie Boyer a fait acte de candidature tandis que circulait également le nom d’Eric Ciotti. Mais un nouveau nom commence à émerger, celui du député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi.

Si ce dernier n’a pas laissé transparaître ses intentions, Eric Ciotti a déclaré à Nice-Matin que l’édile niçois "a toutes les qualités pour être un très bon candidat". Et d’ajouter :

S’il l’est, j’appellerai à soutenir sa candidature.

Ce à quoi Christian Estrosi a répondu, avec humour :

Je trouve sympathique de constater qu’Eric pense que je reste un leader naturel…

Engagé sur la question de la mise en place des métropoles, Christian Estrosi, fin décembre 2014, se disait circonspect sur la réforme territoriale et les nouvelles régions créées par le gouvernement Valls. A L’Opinion, Christian Estrosi déclarait alors :

A terme, je pense que la région ou le département sera de trop. J’ai plutôt tendance à penser que c’est la région, car la compétence économique doit être totalement assumée par la métropole, et non pas partagée avec la région.

Il poursuivait :

La région ne nous apporte rien, ne nous a jamais rien apporté. Elle ne sert à rien et ne servira à rien demain.

S'il devient le candidat UMP aux régionales, nul doute que Christian Estrosi se verra reproché ces déclarations par ses concurrents.

Du rab sur le Lab

PlusPlus