Ségolène Royal annonce que Manuel Valls va "demander" aux ministres de "rouler en voiture électrique"

Publié à 10h33, le 04 février 2015 , Modifié à 10h38, le 04 février 2015

Ségolène Royal annonce que Manuel Valls va "demander" aux ministres de "rouler en voiture électrique"
Ségolène Royal © NICOLAS TUCAT / AFP

SUPER GREEN - "L'État va donner l'exemple". Pour lutter contre la pollution, Ségolène Royal annonce mercredi 4 février au Parisien qu'un "certificat qualité de l'air" sera mis en place "avant l'été". En clair : le retour de la pastille verte pour avantager les véhicules les moins polluants.

Mais ce n'est pas tout. Invitée de la matinale d'iTÉLÉ dans la foulée, la ministre de l'Écologie lâche une autre information : Manuel Valls demandera ce mercredi aux ministres de "rouler en voiture électrique", assure-t-elle. Elle explique :

- Ségolène Royal : L'État va donner l'exemple. Moi-même, je viens en véhicule électrique.



- iTÉLÉ : Vous êtes la seule au gouvernement... 



- Ségolène Royal : Pour l'instant. On est quelques uns (rires).



- iTÉLÉ : Et vos copains du gouvernement, ils roulent en voiture diesel, non ?



- Ségolène Royal : Il va leur être demandé de rouler en voiture électrique pour faire faire à l'administration des économies d'essence.



- iTÉLÉ : Quand ?



- Ségolène Royal : Là, aujourd'hui, ça va être demandé par le Premier ministre.

"Je crois que c'est une bonne chose que l'administration donne l'exemple de la lutte contre toutes les formes de gaspillage, ajoute la ministre. Il y a une action du ministère de l'Écologie exemplaire, et donc toutes les administrations exemplaires avec l'objectif de diminuer de 20 à 30% les consommations d'énergie et les consommations de fournitures."

On imagine donc que cette "demande" - et non obligation - de Manuel Valls sera formulée lors du Conseil des ministres, qui se tient en fin de matinée à l'Élysée. Ce qui viendrait confirmer une information publiée par La Lettre de l'Expansion, fin octobre selon laquelle Matignon envisageait de demander aux ministres de rouler en voiture électrique. En espérant pour Ségolène Royal que cette annonce se fait en concertation avec le chef du gouvernement, qui la recadre régulièrement pour ses prises de position à contre-courant des décisions gouvernementales.

Ségolène Royal est en tous cas en pointe sur la question de la voiture électrique. La ministre de l’Écologie se rend ainsi chaque mercredi au Conseil des ministres (voir ici et ) à bord d’une Mia électrique produite dans sa région :

Mais cela ne date pas de son retour au gouvernement. En 2012 déjà, celle qui n'était alors que présidente de la Région Poitou-Charentes militait pour que la Mia équipe les ministères. Las : Mia ne deviendra pas fournisseur officiel du gouvernement français. Au mois de mars 2014, la société Mia Electric a finalement été placée en liquidation judiciaire malgré le soutien de la région Poitou-Charentes, qui détenait 12% de son capital.

Du rab sur le Lab

PlusPlus