Selon Le Figaro, Christiane Taubira brigue la succession de Dominique Baudis comme Défenseur des Droits. La ministre parle de "rêves obsessionnels" du journal

Publié à 06h50, le 06 mai 2014 , Modifié à 12h24, le 06 mai 2014

Selon Le Figaro, Christiane Taubira brigue la succession de Dominique Baudis comme Défenseur des Droits. La ministre parle de "rêves obsessionnels" du journal
Christiane Taubira. © Maxppp.
Image Sébastien Tronche


Boule puante pour la déstabiliser en plein débat sur le calendrier de la réforme pénale à venir ? Ou réel intérêt de l’intéressée pour le poste ? Toujours est-il que, selon un confidentiel du Figaro de ce mardi 6 mai, Christiane Taubira a fait acte de candidature pour succéder à Dominique Baudis, décédé le 10 avril, comme Défenseur des Droits. Un poste nommé par le président de la République pour un mandat unique de six ans.

Maintenue, à la grande surprise d’une partie des observateurs, dans le premier gouvernement concocté par Manuel Valls, Christiane Taubira planche actuellement sur sa réforme pénale. Déjà contestée, cette réforme doit être présentée au Parlement avant l’été. Selon un autre confidentiel du Figaro de ce 6 mai, jour anniversaire de l’élection de François Hollande, "le gouvernement tient à ce qu’une lecture de la réforme pénale ait lieu avant le 2 juin", écrit le quotidien. Pour boucler le texte avant l’été.

[Edit 11h50] Christiane Taubira dément sur Twitter en fustigeant les "rêves obsessionnels" du Figaro :





Du rab sur le Lab

PlusPlus