UMP, UDI, Debout la France ... Frigide Barjot cherche son parti politique

Publié à 17h39, le 18 novembre 2014 , Modifié à 13h33, le 19 novembre 2014

UMP, UDI, Debout la France ... Frigide Barjot cherche son parti politique
Frigide Barjot à l'Assemblée en avril 2013. © Reuters / Charles Platiau
Image Delphine Legouté


Frigide Barjot cherche sa famille ... politique. L'ancienne égérie de La Manif pour tous, qui a perdu toute influence dans l'organisation et créé son propre mouvement L'avenir pour tous, cherche un parti auquel adhérer. Après avoir rejoint l'UMP malgré elle, Frigide Barjot frappe à la porte tout à la fois de l'UDI et de Debout la France, le parti renommé de Nicolas Dupont-Aignan.

L'anecdote est racontée par L'Obs : Frigide Barjot a entrepris les deux démarches "en fin de semaine derrière". C'est apriori un "oui" du côté de Debout la France (ex "Debout la République"). Ca coince en revanche côté UDI au nom de la double appartenance à un parti.

Une semaine plus tôt, L'Obs racontait déjà que la militante avait rejoint l'UMP par mégarde. Elle s'est en effet inscrite au collectif Sens commun, un mouvement rattaché à l'UMP, afin d'être sûre de pouvoir assister au meeting réunissant Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton et abordant la question du mariage pour tous. Or, tout adhérent à Sens Commun devient automatiquement adhérent UMP, une astuce dont Frigide Barjot n'avait pas connaissance.

[Edit 19 novembre] Au Lab, Frigide Barjot assure "ne pas chercher de parti politique". "Nous avons des militants de l'Avenir pour tous dans tous les partis (UDI, Sens commun, Debout la France)", poursuit-elle avant d'ajouter :

J'ai moi-même pris ma carte symboliquement à Sens commun la veille du débat. Nous voulons porter le débat sur la loi Taubira dans toutes les familles politiques.

Du rab sur le Lab

PlusPlus