Un jour, rien qu’un jour, sans parler du FN, sans parler du "match" Juppé/Sarkozy

Publié à 07h29, le 24 novembre 2014 , Modifié à 14h10, le 24 novembre 2014

Un jour, rien qu’un jour, sans parler du FN, sans parler du "match" Juppé/Sarkozy
Image Olivier Duhamel

Olivier Duhamel

> 900 jours d’ici à la présidentielle de 2017

Le calcul est approximatif, les dates des premier et second tours n’étant évidemment pas encore fixées. 900 jours, et pourtant l’on en parle tous les jours dans les médias. Les Français ont la tête ailleurs, nombre de sujets les intéressent, mais hommes politiques et médias souffrent presque tous d’une présidentialite aigüe. C’est plus fort qu’eux, la présidentielle, ils ne pensent qu’à ça.

> Les mêmes, tous les jours ou presque

Tous les jours le FN. Presque tous les jours, Marine Le Pen ou Florian Philippot sur une télé ou sur une radio. Ils battent les records d’occupation des médias.

Tous les jours ou presque Juppé/Sarkozy, Sarkozy/Juppé. Cela pourrait ne pas durer 900 jours si l’un des deux renonçait, ou si la primaire a vraiment lieu et les départage. En attendant, c’est tous les jours ou presque.

> Un jour sans, juste un jour

Pour se renouveler. Pour parler d’autre chose. Pour ne pas saturer. Un jour, rien qu’un jour, sans parler du FN, sans parler du "match" Juppé/Sarkozy. Un jour, rien qu’un jour. Et un peu plus si affinités.

Du rab sur le Lab

PlusPlus