Air Sarko One, finalement pas si mal pour Hollande

Publié à 13h48, le 11 juillet 2012 , Modifié à 13h48, le 11 juillet 2012

Air Sarko One, finalement pas si mal pour Hollande
L'avion présidentiel en 2011 (Maxppp).

En septembre 2008, l'Elysée annonce la commande d'un nouvel avion présidentiel. Rapidement surnommé "Air Sarko One", l'Airbus A330 de Nicolas Sarkozy avait été critiqué à gauche pour son coût et son image bling-bling. Aujourd'hui, l'entourage de François Hollande trouve que "l'appareil n'a rien d'extravagant", d'après L'Express.

  1. "L'appareil n'a rien d'extravagant"

    En septembre 2008, l'arrivée de l'avion présidentiel de Nicolas Sarkozy avait fortement fait réagir la gauche. Les députés avaient déposé un amendement lors du débat sur la loi de finance pour manifester leur mécontentement et Ségolène Royal avait proposé de "sacrifier l'avion de luxe". 

    Le coût de l'opération (259 millions d'euros) et le côté bling-bling de l'appareil étaient dans le viseur. 

    Mais aujourd'hui président, François Hollande ne renonce pas à cette flotte. Selon l'Express, l'appareil n'a d'ailleurs rien de choquant, selon un conseiller du chef de l'Etat : 

    "

    L'appareil n'a rien d'extravagant pour un chef d'Etat. 

    "

    Le temps où Ségolène Royal s'indignait de voir "tant d’argent dégouliner" est loin. 

    Après son élection, François Hollande écartait la possibilité de ne pas utiliser cet avion, en conférence de presse : 

    "

    L'avion existe, je ne vais pas le mettre au rebut, donc je l'ai utilisé. Qu'aurait-on dit si je ne l'avais pas utilisé ?

    "
    "

    Il y avait ce matériel ... j'en aurai pris un autre ?

    "

Du rab sur le Lab

PlusPlus