Alain Juppé cherche aussi des voix en Algérie

Publié à 08h03, le 22 janvier 2016 , Modifié à 11h44, le 22 janvier 2016

Alain Juppé cherche aussi des voix en Algérie
Alain Juppé © AFP
Image Sylvain Chazot


Alain Juppé est quelqu'un d'organisé. La primaire de la droite et du centre pourrait bien être très serrée. Alors, à 11 mois de cette échéance électorale, l'ancien Premier ministre est à la recherche de la moindre voix. Et pas uniquement en France.

Alain Juppé dispose ainsi d'un référent en Algérie. Selon le site internet francocophone Tout sur l'Algérie, Laurent Stéfanini est le responsable de la campagne du candidat Juppé pour le cœur du Maghreb. Une information confirmée au Lab par l'entourage de l'ancien Premier ministre. C'est donc lui qui est chargé de relayer au mieux la parole juppéiste en Algérie. 

Car pour Alain Juppé, comme pour les autres ambitieux, il n'y a pas de petits profits. 20.622 Français étaient inscrits, fin 2013, au consulat de France à Alger, dont 4.100 Français inscrits depuis moins d’un an et 5.085 Français inscrits depuis plus de 5 ans. C'est autant de voix potentielles pour le candidat à la primaire de la droite et du centre en novembre prochain.

Le maire de Bordeaux le sait. Il sera d'ailleurs sur place, du 31 janvier au 2 février. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus