Alors qu’il n’est pas dans le terminal d’Orly où s’est déroulée la fusillade, Nicolas Dupont-Aignan déplore le manque de sécurité

Publié à 11h01, le 18 mars 2017 , Modifié à 11h12, le 18 mars 2017

Alors qu’il n’est pas dans le terminal d’Orly où s’est déroulée la fusillade, Nicolas Dupont-Aignan déplore le manque de sécurité
© Twitter Nicolas Dupont-Aignan
Image Victor Dhollande-Monnier


Le trafic aérien était "complètement interrompu" samedi matin à l'aéroport d'Orly, où les passagers étaient en cours d'évacuation après qu'un homme a été abattu par les forces de sécurité. Présent sur place, le candidat à l’élection présidentielle Nicolas Dupont-Aignan a immédiatement réagi. Un peu trop vite sans doute…

Le député de l’Essonne devait prendre un avion ce samedi 18 mars pour se rendre à Toulouse. Dans un premier tweet publié à 9h16, il explique que son avion est retardé et l’aéroport évacué.





Un quart d’heure plus tard, Nicolas Dupont-Aignan s’en prend cette fois au "personnel de sécurité" de l’aéroport. Il se plaint également de manquer d’information : 





Le député de Debout la France a-t-il cédé à la panique ce samedi matin ? En tout cas, il a certainement réagi un peu vite. Et pour cause, l’homme qui a dérobé une arme à un militaire d'une patrouille Sentinelle avant d’être abattu se situait dans le terminal Sud de l’aéroport d’Orly, à plusieurs centaines de mètres de Nicolas Dupont-Aignan. En toute logique, les forces de l’ordre ont concentré leur opération sur le terminal concerné.

Mais toujours sans information fiable, Nicolas Dupont-Aignan s’est empressé de poster un troisième tweet, cette fois pour réaffirmer la nécessité de "maintenir l’état d’urgence" dans le pays. 







A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR

Attaque à l'aéroport d'Orly : un homme abattu, le terminal évacué

Du rab sur le Lab

PlusPlus