LOT DE CONSOLATION - A défaut d'être ministre de la Justice, André Vallini se verrait bien membre du Conseil Constitutionnel, peut-on lire dans les colonnes de Libération, ce jeudi 10 janvier.

Le sénateur socialiste de l'Isère se serait bien vu garde des Sceaux. Mais c'est Christiane Taubira qui a eu le maroquin.

Depuis, il n'hésite pas à émettre des conseils sur la politique de François Hollande, comme sur le droit de vote des étrangers dont il "ne faut pas faire un psychodrame national".

Et Libération écrit donc ce jeudi que le monsieur Justice du PS a un nouvel objectif  : "être nommé membre du Conseil constitutionnel lors du prochain renouvellement en mars". Soit par François Hollande. Soit par le président du Sénat, Jean-Pierre Bel.

A lire aussi sur Le Lab :

> Le monsieur Justice du PS obsédait l'UMP

> Celui qui est aussi président du conseil général de l'Isère comparaissait devant le conseil de prud'hommes de Grenoble pour "licenciement abusif, harcèlement moral et discrimination à l'âge" et a réussi en mars à trouver un accord avec son ancienne conseillère parlementaire.

Du rab sur le Lab