Bruno Gollnisch conditionne sa participation au groupe FN au Parlement européen au sort de Jean-Marie Le Pen

Publié à 09h53, le 16 juin 2015 , Modifié à 10h41, le 16 juin 2015

Bruno Gollnisch conditionne sa participation au groupe FN au Parlement européen au sort de Jean-Marie Le Pen
Bruno Gollnisch et Jean-Marie Le Pen © BERTRAND GUAY / AFP

Jean-Marie Le Pen est bien eurodéputé. Et ce n'est pas parce que le Front national veut se débarrasser de lui que cela va changer. D'ailleurs, rien ne va changer au Parlement européen pour l'élu frontiste.

Si Marine Le Pen vient de réussir à former un groupe au parlement européen, le "Menhir" restera du côté des non-inscrits. Le fondateur du FN ne fera en effet pas partie du groupe Europe des Nations et des Libertés, dont la formation a été annoncée lundi 15 juin.  

 

Cela ne ravit pas franchement le meilleur ami de Jean-Marie Le Pen au FN : Bruno Gollnisch. Au Lab, l'eurodéputé annonce qu'il conditionne sa participation au groupe FN au Parlement européen à la présence du "Menhir". Il dit :

"

Je serai très heureux de faire partie du groupe au parlement européen. Mais si Jean-Marie Le Pen n'y est pas, c'est non. Marine Le Pen est au courant.

 

"

Preuve, s'il en fallait une, que la formation d'un groupe frontiste à Bruxelles et Strasbourg ne va pas calmer toutes les tensions qui règnent à Nanterre. Au Lab, un membre du groupe FN au Parlement européen se défend néanmoins de de toute volonté d'exclure Jean-Marie Le Pen. "Ce n'est pas une décision de l'exclure à proprement parler. C'est juste qu'il n'était pas présent au moment des signatures pour la formation du groupe", jure cet élu. C'est ballot quand même.

Dans la matinée, la composition du groupe frontiste au Parlement européen a été diffusée. Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch n'en font pas partie

[EDIT 10h16] Ajout composition du groupe FN

Du rab sur le Lab

PlusPlus