Claude Bartolone sur les migrants : "ces réfugiés, ils ne viennent pas prendre notre boulot, ils viennent sauver leur peau !"

Publié à 08h16, le 28 août 2015 , Modifié à 17h11, le 28 août 2015

Claude Bartolone sur les migrants : "ces réfugiés, ils ne viennent pas prendre notre boulot, ils viennent sauver leur peau !"
© AFP

Invité de France Info ce 28 août, Claude Bartolone a vivement réagi au dernier drame impliquant des migrants en Autriche : entre 20 et 50 personnes ont été retrouvées mortes dans un camion. "C'est la responsabilité de l'Europe de les accueillir", lance-t-il en expliquant qu'il s'agit d'une question "d'honneur". Pour le patron socialiste des députés à l'Assemblée nationale, l'influence de l'extrême droite dans le débat ne doit rien changer à cela :

"

Il faut sauver l’honneur de l’Europe et la vie de ces réfugiés. Même si l’extrême droite est importante dans notre pays et qu’elle réussit, hélas, à faire sentir sa morsure. Ces réfugiés, ils ne viennent pas pour prendre notre boulot, ils viennent pour sauver leur peau !



Et c’est de la responsabilité de l’Europe de les accueillir, de créer et de financer des hotspots pour voir exactement ceux qui sont réfugiés, ceux qui ne le sont pas, leur donner les informations pour… [il s’interrompt].

"

Claude Bartolone insiste sur cette Europe des "valeurs" qui "ne peut accepter que des êtres humains se noient en Méditerranée" ou "meurent dans des camions sur notre sol" tout en continuant à les considérer comme "une menace".

Il faut également référence à Nadine Morano qui, début août, avait établi un parallèle entre les migrants et les Français durant la guerre. Pour elle, ces derniers ne devraient pas fuir la guerre mais combattre dans leur pays. Elle avait lancé : "Heureusement qu’on n’a pas fait pareil, nous, en 39-45 ou en 14 !" Claude Bartolone évoque également la Première et la Seconde guerres mondiales ce vendredi mais pour dire ceci :

"

Imaginez que pour les Français qui essayaient de passer en zone libre ou dans d’autres pays au moment de la guerre, des voisins leur auraient dit 'non on est déjà assez, circulez il n’y a rien à voir'.

"

Des dizaines de migrants ont été retrouvés morts en Autriche jeudi. Selon la presse autrichienne, la police de l'autoroute a retrouvé "entre 20 et 50" personnes décédées à l'arrière d'un camion sur une autoroute près de la frontière hongroise

Du rab sur le Lab

PlusPlus