Comment Laurent Tapie devient le porte-parole de son père

Publié à 16h56, le 03 juillet 2013 , Modifié à 17h47, le 03 juillet 2013

Comment Laurent Tapie devient le porte-parole de son père
(Maxppp)

FILS DE - Il débarque dans l'arène médiatique. Laurent Tapie, fils de l'homme d'affaires, annonce ce mercredi 3 juillet sa volonté de se dresser comme contradicteur face aux opposants de son père. 

Dans son viseur ? Laurent Mauduit, François Bayrou, Charles de Courson et autre Jean Peyrelevade, "qui ont des centaines d'heures de télévision", explique-t-il au Lab.

Et pour cela, Laurent Tapie est prêt à sortir de l'ombre et à venir défendre son père dans les médias. 

Il rejette le titre de "porte-parole", qu'il souhaite laisser aux avocats pour ce qui est du volet judiciaire, mais souhaite défendre son père sur les plateaux de télévision ou dans les studios de radio, assure-t-il au Lab :

Je me propose comme contradicteur. S'il faut répondre à ceux qui soutiennent l'idée qu'il faut casser l'arbitrage, je suis là.

Alors que Bernard Tapie publie un livre pour donner sa version des faits et réserve ses prises de parole au JT de France 2 et au Grand rendez-vous d'Europe 1, son fils estime de son côté que les médias ne couvrent pas l'affaire comme il se doit. 

"Du côté des médias il n'y a rien à attendre", s'agace le fils Tapie. C'est pour cela qu'il souhaite mouiller le maillot pour son père. "Je ne veux pas donner ma vérite, je veux donner LA vérité", insiste-t-il. 

Jusqu'à présent, le fils de Bernard Tapie était resté plutôt discret. Il dirige plusieurs société, a pris la tête du pôle multimédia des journaux dirigés par son père mais souhaite désormais entrer dans la lumière et défendre l'image de son père. Après la mise en examen pour "escroquerie en bande organisée" de Bernard Tapie, les 96 heures de garde à vue et un traitement médiatique qu'il juge "injuste", il est prêt à ferrailler. 

C'est aussi pour cela que Laurent Tapie a lancé un site : affairetapie.info. Mis en ligne lundi, après l'interview de son père face à David Pujadas, c'est un site internet où il publie des documents et sa lecture des faits. 

"Un vrai succès", se félicite Laurent Tapie auprès du Lab, revendiquant entre 200 et 600 connexions en permanence, trackées grâce à Google Analytics. Et pour monter ce site, il raconte au Lab investir de sa personne: 

J'ai mis de toutes mes activités professionnelles de côté pour l'instant, et je travaille sur ce site depuis dix jours. Maurice Lantourne, l'avocat de mon père, me fournit les pièces juridiques, et je décide ce qui est publié. Techniquement, j'ai l'aide d'une partie des équipes de mes sociétés.

"Ce site a vocation à donner des informations", prêche-t-il. "Il essaie de rétablir un tout petit peu l'équilibre, mais ce n'est pas grand chose par rapport aux heures de télévision que les autres ont eu, il y a une inégalité dans le temps de parole", tranche Laurent Tapie. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus