Cotisations sociales non payées par Raquel Garrido : la caisse nationale des barreaux français dénonce des "informations inexactes"

Publié à 06h46, le 05 octobre 2017 , Modifié à 07h11, le 05 octobre 2017

Cotisations sociales non payées par Raquel Garrido : la caisse nationale des barreaux français dénonce des "informations inexactes"
Image Aurélie Marcireau


Circulez, il n'y a rien à compter. Le barreau de Paris a indiqué mercredi 4 octobre que Raquel Garrido a convenu d'un échéancier pour payer ses arriérés de cotisations auprès de l'Ordre des avocats. La caisse nationale des barreaux français a fait, pour sa part, mercredi 4 octobre, une mise au point sur son site pour "faire cesser la rumeur inexacte" concernant ses cotisations sociales auprès de la caisse de retraite. Elle indique : 

Des informations circulent sur les réseaux sociaux et dans la presse depuis deux jours, mettant en cause un avocat et par voie de ricochet, la CNBF, en ce qu’elle n’assumerait pas ses missions de recouvrement. Ces informations sont inexactes. La CNBF, ses élus et ses salariés, sont tenus au secret professionnel : aucune autre information ne sera donnée.

Raquel Garrido a confirmé auprès du Lab que c'est bien d'elle dont parle le communiqué. 

Mardi 3 octobre, Le Canard Enchaîné indiquait que la très médiatique avocate insoumise Raquel Garrido n'avait pas payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats depuis six ans, ni ses cotisations à l'Ordre des avocats depuis un an. Selon les calculs du palmipède, la dette se montait à  32.215 euros. Selon l'hebdomadaire satirique, qui ne citait aucune source, "depuis six ans qu'elle a enfilé la robe noire, elle a oublié de régler ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats, à laquelle elle doit 32.215 euros". 

Selon l'Ordre des avocats et la caisse du barreau, les informations du Canard sont donc erronées et Raquel Garrido en règle (ou bientôt en règle). 

Du rab sur le Lab

PlusPlus