Pour Griveaux, "le drapeau européen dérangeait moins Mélenchon quand il figurait sur sa fiche de paie"

Publié à 11h44, le 04 octobre 2017 , Modifié à 12h22, le 04 octobre 2017

Pour Griveaux, "le drapeau européen dérangeait moins Mélenchon quand il figurait sur sa fiche de paie"
Benjamin Griveaux. © Francois Mori / POOL / AFP

Jean-Luc Mélenchon et les députés de La France insoumise sont en croisade contre la présence du drapeau européen dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. C’est pourquoi ils ont déposé un amendement visant à modifier le règlement de la chambre basse pour que seuls les drapeaux français et de l’ONU puissent y flotter. Une initiative soutenue par le Front national, comme l’a indiqué Louis Aliot ce mercredi 4 octobre.

Surtout, cette initiative provoque des réactions au bazooka des opposants de Jean-Luc Mélenchon. "Il y a des soutiens qui devraient faire réfléchir", a tweeté Olivier Faure, président du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée tandis que Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès de Bruno Le Maire à Bercy et figure d’En Marche, dézinguait le leader des insoumis dans les grandes largeurs, toujours sur Twitter. Ce proche d’Emmanuel Macron a ainsi ironisé sur cette opposition au drapeau européen de l’ancien eurodéputé :

"

Le drapeau européen dérangeait moins Jean-Luc Mélenchon quand il figurait sur sa fiche de paie de député européen.

"

Après avoir poussé un coup de gueule à son entrée à l’Assemblée nationale contre la présence du drapeau continental, Jean-Luc Mélenchon et les députés insoumis ont déposé un amendement pour l’interdire d’hémicycle. Une proposition recalée par le président de l’Assemblée, François de Rugy.

[Edit 12h20] L'amendement de la France insoumise a été rejeté par la commission des lois 

Du rab sur le Lab

PlusPlus