La France insoumise en tête du classement de L214 des partis qui respectent le plus les animaux (pour l'instant)

Publié à 21h46, le 28 novembre 2017 , Modifié à 23h09, le 28 novembre 2017

 La France insoumise en tête du classement de L214 des partis qui respectent le plus les animaux (pour l'instant)
Jean-Luc Mélenchon à la ferme © AFP
Image Sylvain Chazot


La cause animale est parfois l'une des grandes oubliées du monde politique.Hormis lorsqu'ils posent avec un agneau, passage obligé pour tout élu un tant soit peu ambitieux, les politiques parlent peu des veaux, vaches, cochons, et autres fauves. Du moins certains. Car en matière de protection des animaux, certains partis semblent plus motivés que d'autres.

Le site Politique & Animaux fait un classement en évolution constante des mouvements politiques et de leurs personnalités les plus engagés en la matière. Et, selon ce classement, le parti qui agit le plus sur la question animale est… roulement de tambours… la France insoumise. Une situation qui n'a pas échappé à Antoine Léaument, le responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon :





Suivent Europe Écologie-Les Verts, Debout la France et le Parti communiste français. Le Parti socialiste est, pour l'heure, le mouvement le moins engagé sur ce dossier, selon Politique & Animaux.

Pour établir ce classement, le site internet, géré par l'association L214, une association devenue célèbre en publiant des vidéos insoutenables de maltraitances animales dans des abattoirs ou élevages français, se base sur des notes établies dans différents domaines : l'expérimentation animale, la chasse, la corrida, le droit animal, la fourrure, l'élevage, les animaux de compagnie et enfin les zoos et cirques.

La France insoumise recueille la meilleure note, "agit pour", dans tous les domaines, hormis la corrida. En mars 2017, Jean-Luc Mélenchon avait estimé que rien ne devait changer en la matière en France. "Il ne serait pas légitime d'organiser un débat parlementaire sur ce sujet" puisque "le Conseil constitutionnel a confirmé la légalité de l'organisation de corridas" et que "l'Assemblée a de nombreux autres sujets à traiter", avait-il déclaré auprès de l'Alliance Anti-corrida, qui avait interrogé les différents candidats à la présidentielle sur ce thème. "Nous avons été très étonnés par cette prise de position de Jean-Luc Mélenchon. C'est stupéfiant, d'autant qu'il a souvent expliqué vouloir améliorer le bien-être des animaux", avait réagi auprès du Point.fr la présidente de l'Alliance Anti-corrida, Claire Starozinski.

Contacté par le Lab, Samuel Airaud, responsable du site politique & Animaux et responsable des relations institutionnelles de L214, explique toutefois que ce classement est évolutif :

Ça se met à jour en fonction des déclarations des uns et des autres, des propositions. C'est géré par un algorithme. C'est donc évolutif. Le classement peut bouger en fonction de l'actualité.

Car Jean-Luc Mélenchon parle souvent des animaux, comme ce fut le cas samedi, lors de la convention de la France insoumise, à Clermont-Ferrand. "Vous ne pouvez pas continuer à sacrifier chaque année 65 milliards d'animaux et 1.000 milliards de poissons pour nourrir la population humaine comme vous la nourrissez actuellement", a tonné l'ancien candidat à la présidentielle, appelant à passer aux "protéines végétales en plus grand nombre dans la nourriture".





Cet engagement n'est pas nouveau. En 2016, à Des Paroles et Des Actes, il militait pour une diminution des protéines carnées. "Ça c’est plus possible. Parce que ça fait des fermes de 1 000 vaches, de 10 000 vaches, on traite les animaux d’une manière absolument ignoble, hein, ça au passage on l’oublie !", disait-il. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus