Départementales : les résultats de dix candidats FN "à problèmes"

Publié à 20h05, le 29 mars 2015 , Modifié à 23h23, le 29 mars 2015

Départementales : les résultats de dix candidats FN "à problèmes"
Image Sylvain Chazot


Durant cette campagne des départementales, le Front national a présenté "quelques personnes un petit peu atypiques", pour reprendre les mots de Jean-Marie Le Pen. Atypiques, donc, pour le président d'honneur du FN, ces candidats qui se sont fait remarquer pour des propos racistes, homophobes, antisémites, misogynes et / ou haineux.

Pour ce second tour des départementales, le Lab s'est intéressé aux résultats de dix candidats FN "à problèmes".

Cet article est actualisé tout au long de la soirée en fonction des résultats.



  • Celle qui est accusée de vouer un culte à l'Allemagne nazie : Nathalie Pigeot, candidate FN à Saint-Avold (Moselle)



Plusieurs anciens militants FN ont écrit à la direction du parti, début mars, pour dénoncer l'attrait pour le IIIe Reich de Nathalie Pigeot, secrétaire nationale aux fédérations du FN et candidate aux départementales. Également suspectée d'appartenir à des groupes qui, sur les réseaux sociaux, relayent des propos antisémites, elle a décidé de déposer plainte contre les auteurs de ces accusations.

Dimanche 22 mars, le binôme FN a recueilli 28,51% des voix et est arrivé en tête du premier tour.

>> Au second tour, le binôme FN Gérard Chatelain - Nathalie Pigeot obtient 42,16% des voix. Il est battu par le binôme Divers droite (57,84%)



  • Celui qui a défendu le tueur norvégien Anders Breivik : Jacques Coutela, candidat FN dans le Tonnerrois (Yonne)



Jacques Coutela s'est fait suspendre du FN en 2011 après avoir posté, sur son blog, un billet dans lequel il défendait Anders Breivik, l'auteur des attentats d'Osla et d'Utøya, en Norvège, au cours de laquelle 77 personnes ont été assassinées. Quatre ans plus tard, réintégré, il est candidat aux départementales.

Au premier tour, le binôme FN est arrivé en 2e position avec 30,92% des voix.

>> Au second tour, le binôme FN Sandrine Neyens - Jacques Coutella recueille 40,73% des voix. Le binôme UDI Maurice Pianon - Anne Jerusalem l'emporte avec 59,27% des suffrages.



  • Celui qui a appelé au suicide des musulmans : Fabien Rouquette, candidat FN à Narbonne (Aude)



Ce candidat FN dans le canton de Narbonne 2 a partagé sur Facebook, le 31 août 2014 ce message, en blanc sur fond noir : "Socialistes, communistes, musulmans ! Faites un geste pour la terre : suicidez-vous".  Sa colistière, Michèle Boisset, a liké la photo, ajoutant ce commentaire : "Hihi ! Un beau rêve".

Dimanche 22 mars, le binôme est arrivé en tête au premier tour, recueillant 30,94% des voix.

>> Au second tour, le binôme Michèle Boisset - Fabien Rouquette a été battu, recueillant  30,01% des voix. Il est devancé par le binôme PS (36,15%) et celui Divers droite (33,85%).



  • Celui qui voulait organiser des "battues contre les Arabes" : Elie Quisefit, candidat FN à Narbonne (Aude)



Ce candidat FN a posté en 2012 un message pour le moins équivoque. "Il y a des battues contre les sangliers… contre les loups… contre les lynx… Et si on organisait plutôt des battues contre les Arabes on sauverait peut-être la France !", avait-il écrit.

Au premier tour, le binôme est arrivé en 2e position avec 29,93% des voix, à un cheveu du binôme PS (29,98%) mais devant celui Divers droite (27,35%).

>> Au second tour, le binôme FN Sylvie de Roeck - Elie Quisefit est battu, obtenant 29,75% des voix, derrière le binôme Divers droite (31,90%) et celui du PS (38,35%).



  • Celui qui estime ne pas être compétent pour ces responsabilités : Romain Thomann, candidat FN à Colmar (Haut-Rhin)



À 18 ans, Romain Thomann n'est pas hyper sûr de faire l'affaire. C'est en tous cas ce qui ressort d'un message sur Facebook du jeune frontiste rapporte lundi 2 mars Les Dernières nouvelles d'Alsace. "Moi-même, si je m'écoutais, je ne me qualifierais pas de 'compétent' pour cette responsabilité", a-t-il estimé.

Dimanche 22 mars, le binôme est arrivé 2e du premier tour (25,17%), derrière le binôme Union de la droite (35,34%).

>> Au second tour, le binôme FN Laurence Locher -Romain Thomann obtient 31,3% des voix, très loin derrière le binôme Union de la droite (68,7%)



  • Celle qui avait appelé "à éliminer par tous les moyens possibles" les musulmans : Chantal Clamer, candidate FN à Pamiers (Ariège)



En janvier 2014, Chantal Clamer a posté sur Twitter un message pour le moins notable : "L'Islam et les Mahometans sont la nouvelle peste bubonique du 21e siècle. À combattre, à éliminer sans hésitation par tous les moyens possible." Une sortie qui, début mars, lui a valu une grosse tape sur les doigts de la part de son parti, le Siel, mouvement affilié au Front national via le Rassemblement Bleu Marine.

À noter que Chantal Clamer n'aime apparemment pas non plus les homosexuels puisque, dans un autre message, elle s'était demandé qui "à part les blacks et les rebe (sic)" pouvaient vouloir de "ces sales gouines".

Le 22 mars, le binôme FN est arrivé en 2e position avec 33,54% de voix, juste derrière le binôme PS (35,27%).

>> Au second tour, le binôme FN Chantal Clamer –Aimé Deléglise obtient 39,94 %, loin derrière le binôme celui du PS (60,06%). 



  • Celui qui voulait défoncer "bounioule (sic) et assimilé" : Julien Claudon, candidat FN à Villegusien-le-Lac (Haute-Marne)



En novembre 2010, Julien Claudon écrit sur Facebook un message parfois incompréhensible mais dont l'idée centrale semble néanmoins assez claire : "Bounioule (sic) et assimilé on va tous les défoncer (re-sic) mdr sentiment patriotik pour segement (??) bounioule (re-re-sic) mdr".

Le binôme FN est arrivé en 3e position lors du premier tour des départementales, recueillant 30,60% des voix. Il était devancé par le binôme Union de la gauche (35,21%) et celui UMP (34,19%).

>> Au second tour, le binôme FN Delphine Barra - Julien Claudon obtient 23,96% des voix, loin derrière l'UMP (40,96%) et l'Union de la gauche (35,07%)



  • Celle qui a estimé que "l'islam est l'instrument de la juiverie internationale" et fait des "quenelles" : Marie d'Herbais, candidate FN à Savigné-l'Évêque (Sarthe)



Marie d'Herbais n'est pas que la personne qui interroge Jean-Marie Le Pen dans le Journal de bord vidéo que délivre chaque semaine le président d'honneur du FN. Elle est également candidate FN aux départementales. Sur Facebook, elle a considéré que "l'islam est l'instrument de la juiverie internationale". Sur le même réseau, elle s'affichait fièrement en train de faire une "quenelle". "La quenelle, c'est contre le système, ça veut dire allez vous faire foutre", s'était-elle défendu en février 2014 au Huffington Post.

Dimanche 22 mars, le binôme FN est arrivé en 3e position avec 27,16% des voix, derrière le PS (42,15%) et l'UMP (30,69%).

>> Au second tour, le binôme FN Marie d'Herbais – Joseph Quinones obtient 24,52% des voix, loin derrière le PS (42,56%) et l'UMP (32,92%)



  • Celui qui considère que "les PD en veulent toujours plus" : Roger Dohen, candidat FN à Marck (Pas-de-Calais)



En septembre 2012, quelques mois à peine après l'élection de François Hollande, Roger Dohen poste sur Facebook un message qui témoigne de son inquiétude de voir le gouvernement ouvrir le mariage aux personnes de même sexe. Et aussi de son homophobie. "Le mariage = un homme une femme. Ils en veulent toujours plus ses PD", écrit-il.

Au premier tour, le binôme FN est arrivé en 2e position. Avec 33,93% des voix, il devance le PS (29,67%) mais pas l'UMP (36,4%).

>> Au second tour, le binôme FN Jeannine Barbet – Roger Dohen recueille 31,12% des suffrages, derrière le binôme UMP (39,07%) mais devant celui du PS (29,81%).



  • Celui qui considère que les Juifs "ont toutes les bonnes places" : David Berton, candidat FN à Albertville   



"Mdr, les juifs ont toutes les bonnes places et tous les bons rôles et le rôle de l'enculé de service c'est le petit Français, très pertinent, j'adore !". Tel est le commentaire laissé par David Berton, membre du FNJ et modérateur officiel du réseau social frontiste Les Patriotes. Metronews rappelle que, le 8 mai 2014, jour anniversaire de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie, il avait posté sur Facebook une photo d'Adolf Hitler.

Le binôme FN et arrivé en 2e position au premier tour des départementales. Avec 26,46%, il a été devancé par le PS (39,39%).

>> Au second tour, le binôme FN David Berton – Fabienne Devance obtient 34,51% des voix, très loin derrière le PS (65,49%)



  • [BONUS TRACK] Celui qui ne voulait pas présenter son programme : Didier Delelis, candidat FN à Douvrin (Pas-de-Calais)



Interrogé par La Voix du Nord, Didier Delelis, candidat FN sur le canton de Douvrin, a refusé de détailler son programme. "Je dévoilerai mon programme dimanche soir après le deuxième tour si je suis élu !", a-t-il déclaré, estimant donc que les électeurs votent pour lui sur la simple étiquette FN.

Au premier tour, le binôme FN est arrivé en tête avec 41,61% des voix, loin devant l'Union de la gauche (30,93%)

>> Au second tour, le binôme FN Didier Delelis - Dalila Decobert perd de peu, recueillant 49,9%, juste derrière le binôme Union de la gauche (50,1%).

Du rab sur le Lab

PlusPlus