Emmanuel Macron annonce sur France 2 l'investiture aux législatives de l'ex-patron du Raid et estime qu’il "n'aura rien à envier à Eric Ciotti"

Publié à 22h22, le 06 avril 2017 , Modifié à 23h06, le 06 avril 2017

Emmanuel Macron annonce sur France 2 l'investiture aux législatives de l'ex-patron du Raid et estime qu’il "n'aura rien à envier à Eric Ciotti"
L'ex-patron du Raid Jean-Michel Fauvergue a été investi par le mouvement d'Emmanuel Macron. © Capture d'écran images France 2
Image Julien Chabrout


C’est une recrue à laquelle on ne s’attendait pas. L’ancien patron du Raid (2013-2017) Jean-Michel Fauvergue a rejoint En Marche! et a même été investi aux législatives par le mouvement politique d’Emmanuel Macron. C’est ce qu’a annoncé le candidat à la présidentielle ce jeudi 6 avril en pleine Emission politique, sur France 2, confirmant une information du Figaro parue une heure plus tôt. Il a déclaré :

 



Les premiers parlementaires ont étés investis aujourd’hui. Ils sont derrière vous, vous les avez au premier rang. Vous avez Monsieur Fauvergue. Il y a quelques semaines, il était patron du Raid. Il a été policier toute sa vie. Monsieur Fauvergue, j’espère qu’il sera élu député. S’il est député demain, il n’aura rien à envier à Eric Ciotti pour vous parler des questions de sécurité, rien du tout.

Jean-Michel Fauvergue sera donc le "Monsieur sécurité" d’Emmanuel Macron comme l’est considéré le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti chez Les Républicains. Après le renfort du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, le candidat d’En Marche! reçoit donc un nouveau soutien de poids sur les questions régaliennes. Et il est donc plutôt content de l’annoncer.

Jean-Michel Fauvergue fait donc partie des premiers candidats investis aux législatives par En Marche! Le 28 mars, il avait précisé "que par vagues successives dans les prochaines semaines et d'ici au lendemain du second tour de la présidentielle, nous investirons 577 candidats".

Comme l'a précisé En Marche! dans un communiqué, l'ancien patron du Raid est investi dans la 8e circonscription de Seine-et-Marne, actuellement détenue par le député PS Eduardo Rihan-Cypel. De quoi peut-être faire oublier le fiasco du ralliement avorté du général Bertrand Soubelet, qui a déjà claqué la porte du mouvement d’Emmanuel Macron, la semaine dernière, en raison de son désaccord quant à l’arrivée de certaines personnalités. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus