Emmanuelle Mignon soutient un candidat UMP dissident en Haute-Savoie

Publié à 16h32, le 30 mai 2012 , Modifié à 18h20, le 30 mai 2012

Emmanuelle Mignon soutient un candidat UMP dissident en Haute-Savoie
Emmanuelle Mignon en visite de soutien à Georges Morand et sa suppléante Sylviane Noël, candidats dissidents à l'UMP, dans la sixième circonscription de Haute-Savoie. (Le Lab)

COUAC - Mardi 29 mai, Emmanuelle Mignon, conseillère très proche de Nicolas Sarkozy, est venue soutenir Georges Morand, exclu de l'UMP pour avoir présenté une candidature dissidente aux législatives, dans la sixième circonscription de Haute-Savoie.

Une visite surprise, révélée par Le Dauphiné, au moment même où Roselyne Bachelot, ancienne ministre, tenait un meeting avec Sophie Dion, candidate investie par l'UMP dans cette circonscription. Ironie de l'histoire, cette dernière est également une ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy...

Joint par Le Lab, le dissident exulte.

  1. "Emmanuelle Mignon est venue me soutenir sans langue de bois"

    Sur georgesmorand.fr

    L’UMP se déchire jusqu'au pied du Mont-Blanc. Dans ce département qui a voté pour Nicolas Sarkozy à plus de 60% le 6 mai, les cinq députés sortants affichent le logo de l’UMP. L’un d’eux, Bernard Accoyer, est même l’actuel président de l’Assemblée Nationale.

    Problème, dans la nouvelle sixième circonscription, celle de Chamonix-Mont Blanc, Sophie Dion, candidate investie par l’UMP affronte la candidature dissidente de Georges Morand. Le maire de Sallanches a donc été exclu de l’UMP.

    Poutant, comme le révéle le site du Dauphiné , le candidat banni de son parti a reçu, mardi 29 mai, la visite surprise d'Emmanuelle Mignon l'ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, rédactrice de son programme en 2007, revenue l'aider en 2012.

    Joint par Le Lab, Georges Morand partage sa joie :

    Emmanuelle Mignon était en vacances quelques jours dans son chalet de Servoz. Elle vote ici alors elle s’est interessée au scrutin. Je ne veux pas parler à sa place mais je crois qu’elle n’est pas en phase avec Sophie Dion.

    Et comme elle est réputée pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, elle est venue me soutenir, sans langue de bois.

    Que l'ancienne directrice de cabinet de Sarkozy vienne me soutenir, moi le candidat dissident, c’est énorme.

    Emmanuelle Mignon, habituellement très discrète, a même accepté de poser pour une photo souvenir qui risque de faire grincer quelques dents à l'UMP...

    Ironie de l'histoire, la candidate officielle de l'UMP a elle aussi fréquenté le cabinet de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, comme conseillère Sports.  Une expérience  qu'elle évoque notamment sur son blog.

    L'adjointe au maire de Morzine Avoriaz et conseillère régionale UMP de la région Rhône-Alpes recevait d'ailleurs au même moment, ce mardi 29 mai, le soutien de l’ancienne ministre des Sports Roselyne Bachelot. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus