En pleine polémique, Gérald Darmanin promet de célébrer des mariages homosexuels à l'avenir

Publié à 17h55, le 26 mai 2017 , Modifié à 19h02, le 26 mai 2017

En pleine polémique, Gérald Darmanin promet de célébrer des mariages homosexuels à l'avenir
Gérald Darmanin hésitant entre deux prises de position avant de se décider © Gif Le Lab

SI JE MARIE, ON ANNULE TOUT ? - Elle a depuis été supplantée par les révélations du Canard Enchaîné concernant Richard Ferrand, mais la première polémique concernant le nouveau gouvernement touchait Gérald Darmanin. En juin 2013, le jeune responsable de droite promettait de ne pas célébrer de mariage entre personnes de même sexe s'il était élu maire de Tourcoing quelques mois plus tard, ce qui sera le cas.

Des propos qui sont violemment revenus dans le débat dès sa nomination comme ministre de l'Action et des comptes publics dans le premier gouvernement du quinquennat d'Emmanuel Macron, dont la position pro-mariage pour tous est connue et constante. Depuis, le ministre a amorcé son mea culpa, disant "regretter" ce tweet qui relayait une déclaration qui, "sortie de son contexte", est "abrupte". Gérald Darmanin fait un pas de plus ce vendredi 26 mai auprès du Point, promettant de célébrer des unions de couples homosexuels à l'avenir.

Interrogé pour savoir s'il accepterait désormais de marier des couples de même sexe, il répond ainsi :

Oui, je le ferai. Je le ferai d'autant plus que je regrette ce tweet qui était malvenu et dont je peux comprendre qu'il ait pu blesser. [...] Mon mandat de maire m'a fait évoluer sur ce sujet. J'ai appris la complexité de la vie et à manier avec prudence les certitudes.

 

S'il est catégorique pour le futur, Gérald Darmanin ne précise donc pas s'il a eu ou non l'occasion de célébrer des mariages entre homosexuels depuis le début de son mandat de maire, le 4 avril 2014. Auprès du Lab, la mairie de Tourcoing assure que de telles unions "ont eu lieu" depuis le vote de la loi Taubira, mais précise que ce sont "toujours des élus différents" qui officient, sans pouvoir certifier que Gérald Darmanin a ou non marié des couples de même sexe.

"Si l'occasion se présente dans les semaines à venir, il les célébrera", assure son cabinet à la mairie, dans la lignée des propos du ministre. Et d'ajouter :

Gérald Darmanin célébrait les mariages des gens qui le sollicitaient. Nous avons un roulement des élus pour ces cérémonies, mais si des gens le demandaient spécifiquement, il se déplaçait.

 

Et "la question" de savoir s'il s'agissait d'unions hétérosexuelles ou homosexeuelles "n'est jamais venue" sur le tapis, assure-t-on encore.

Auprès du Point ce vendredi, celui qui est le premier ministre de la Vème République à être né dans les années 80 répond un peu plus longuement sur les raisons de son opposition passée au mariage pour tous. "Le manque d'expérience pousse parfois à dire des bêtises, explique Gérald Darmanin. Je considère que la droite a fait l'erreur de ne pas instituer un contrat d'union civile quand elle était au pouvoir. C'était pourtant dans notre projet de 2007."

Dans La Voix du Nord le 20 mai, il affirmait déjà qu'"évidemment, aujourd’hui il ne faut pas remettre en cause le mariage homosexuel" et disait avoir "appris à ne plus être définitif devant la complexité de la vie, devant les responsabilités de la fonction de maire".

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, pour sa part, fait depuis tout son possible pour éteindre l'incendie, évoquant lui aussi une "phrase sortie de son contexte", des "punchlines" et le fait que les politiques ont "tous dit des bêtises" durant ce débat de société. Ce vendredi sur franceinfo, il glissait même cette précision :

Il se trouve que, depuis, avant même de rentrer au gouvernement, Gérald Darmanin avait célébré des mariages et que j’ai échangé avec lui.

 

#



À LIRE SUR LE LAB :

VIDÉO – Pour Caroline de Haas, Emmanuel Macron a franchi "une ligne jaune" en nommant au gouvernement de Gérald Darmanin, qu’elle juge "homophobe"

Du rab sur le Lab

PlusPlus