PIECE JOINTE - Christian Estrosi oeuvre pour l'association des Amis de Nicolas Sarkozy, c'est un fait. Très engagé, le Canard Enchaîné raconte ce 14 août qu'il s'emploie à envoyer des mails aux militants UMP pour leur proposer de participer à la réunion publique du 25 août.

Mais pas seulement. En pièce jointe, les militants trouvent une "invitation"à parrainer la candidature du même Estrosi pour la tête de l'UMP. Et ce alors que l'association se revendique totalement neutre.

Pas encore officiellement candidat, le député-maire de Nice se targue en plus depuis plusieurs semaines d'avoir "déjà 3000 parrainages" sans avoir sollicité personne.

  1. 1

    Parrainez-moi !

    Sur Le Canard Enchaîné

    Parfaite illustration du "une pierre deux coups". Le Canard Enchaîné raconte ce 14 août que, lorsqu'il envoie des mails aux militants au sujet de la réunion des Amis de Nicolas Sarkozy qui se tiendra le 25 août, Christian Estrosi n'oublie pas de glisser en pièce jointe une "invitation"à le parrainer pour qu'il se présente à la tête de l'UMP. Avec document à imprimer à l'appui.

    Autrement dit, il utilise la base de données de l'association et le prétexte de la réunion pour faire sa promo.

    L'affaire est signifiante pour plusieurs raisons. Tout d'abord, l'Association des Amis de Nicolas Sarkozy s'est jusque-là toujours présentée comme neutre avec comme seul but de "défendre l'héritage de Nicolas Sarkozy". Promouvoir un poulain pour la tête de l'UMP n'était a priori pas à l'ordre du jour.

    Ensuite, Christian Estrosi est le premier à se vanter d'avoir "déjà récolté près de 3000 parrainages"sans avoir eu à lever le petit doigt. Une façon de faire état de son succès et donc montrer qu'il est un candidat crédible. Le député-maire de Nice ne s'est pourtant pas encore lancé dans le grand bain puisqu'il n'officialisera sa candidature que fin août et laisse encore planer un faux suspens.

    Enfin, Christian Estrosi n'en est pas à son premier "coup double" concernant l'association. Fin juillet, Mediapart révélait que le député utilisait les moyens de l'Assemblée pour la promouvoir. Dans un courrier avec l'en-tête de l'Assemblée, envoyé depuis le Palais-Bourbon, il "remerciait" ses électeurs pour la confiance accordée. Et joignait au passage un formulaire de l'association.

    Christian Estrosi semble donc avoir pris l'habitude d'utiliser l'un pour aider l'autre, et ce dans les deux sens.

    A lire également sur Le Lab :

    > Les "Amis de Nicolas Sarkozy se dotent d'un bras armé financier"

Du rab sur le Lab