François Baroin n'est pas "à priori" candidat à la présidence de l'UMP

Publié à 14h36, le 23 juin 2012 , Modifié à 14h54, le 23 juin 2012

François Baroin n'est pas "à priori" candidat à la présidence de l'UMP
François Baroin, le 13 mai 2012, à Troyes. (MaxPPP)

PAS CANDIDAT - En fait non. François Baroin n'est plus "à priori" candidat à la présidence de l'UMP annonce-t-il vendredi 22 juin dans les colonnes du Figaro.

Lundi, l'ancien ministre de l'Économie se positionnait pourtant en se disant "certainement" candidat si ses "idées [n'étaient] pas reprises".

  1. "Je ne me suis pas inscrit a priori dans cette perspective."

    Sur elections.lefigaro.fr

    Lundi 18 juin, comme le relevait Le Lab,il semblait dans les starting-blocks.Mais ce vendredi, François Baroin s'est montré beaucoup moins prêt à se lancer dans la bataille pour la présidence de l'UMP.

    Extraits de son interview au Figaro :

    "

    Je ne me suis pas inscrit a priori dans cette perspective. Il y a des gens de qualité qui y aspirent. [...]

    "

    Le député réélu avec plus de 56% des voix au deuxième tour dans la troisième circonscription de l'Aube se positionne surtout pour 2017.

    "

    Aujourd'hui, il n'est pas question de parler d'hommes et encore moins de 2017. Prendre la direction du parti n'est d'ailleurs pas le dernier billet pour la présidentielle.

    Nous organiserons des primaires en 2016 durant lesquelles chacun de ceux qui aspirent à être candidat à la présidentielle pourra mener campagne. Je souhaite qu'elles se déroulent avec un corps électoral élargi, à l'instar de ce qu'ont fait les socialistes, et que nous avons eu le tort de critiquer.

    Je suis prêt à participer à un comité de réflexion sur ces primaires.

    "

    Quelques lignes plus bas, le maire de Troyes semble même se ranger derrière Jean-François Copé, l'actuel secrétaire général de l'UMP qui souhaite rempiler à la rentrée.

    "

    Copé s'est beaucoup déployé, il est légitime qu'il ait envie de poursuivre son action à la tête de l'UMP. Il y aura une compétition, elle est naturelle, et ce sont les militants qui trancheront.

    "

Du rab sur le Lab

PlusPlus