François Hollande était-il l'informateur d'Edwy Plenel dans l'affaire des Irlandais de Vincennes ?

Publié à 18h57, le 31 mars 2013 , Modifié à 21h03, le 31 mars 2013

François Hollande était-il l'informateur d'Edwy Plenel dans l'affaire des Irlandais de Vincennes ?
France 2, capture.

Il lâche cette phrase énigmatique, porte sa main devant la bouche, et ne développe surtout pas. Edwy Plenel pense peut-être avoir fait une entorse au sacro-saint secret des sources ? Invité de l'émission On n'est pas couchés sur France 2 samedi soir, il n'affirme en tout cas pas clairement que François Hollande était son informateur lors de l'affaire des Irlandais de Vincennes, en 1983. Mais il parle là de l'actuel président de la République. Le sujet est donc sensible.

Edwy Plenel est interrogé sur sa vision du journalisme par Natacha Polony. Et sur son traitement de l'affaire Clearstream. La chroniqueuse estime que le patron de Mediapart porte une "admiration sans borne" pour Dominique de Villepin. Il nie, souligne qu'il vouvoie l'ancien Premier ministre.

Contrairement à l'actuel président de la République. Alors qu'il n'est aucunement questionné sur ce sujet, Edwy Plenel lâche cette phrase :

"

Je tutoie François Hollande que j'ai connu -que je ne vois plus- membre de cabinet il y a trente ans avec qui j'ai fait un livre.

Pourquoi ? Parce que, vous savez que souvent les meilleures sources ce sont les membres de cabinet.

Peut-être qu'au moment de l'affaire des Irlandais de Vincennes, François Hollande était une bonne source !

Mais y a le secret des sources... Pardon, oulala

"

Rires dans l'assistance. Edwy Plenel enchaîne. Mais le mystère reste.

En 1983, François Hollande était directeur de cabinet de Max Gallo, porte-parole du gouvernement de Pierre Mauroy, Premier ministre de François Mitterrand.

Les "Irlandais de Vincennes"étaient trois hommes soupçonnés de terrorisme, arrêtés dans leur appartement de Vincennes, puis incarcérés pendant plusieurs mois. L'Elysée s'était immédiatement félicitée de cette arrestation. Mais ces trois hommes seront finalement blanchis.

[Edit 20h30] Sur Twitter, dimanche 31 mars, au lendemain de la diffusion de l'émission de Laurent Ruquier, Edwy Plenel assure le sous-titrage de la séquence. François Hollande "ne connaissait rien à cette affaire" assure-t-il :

Irlandais de Vincennes 1/3: non Hollande ne connaissait rien à cette affaire qui, journalistiquement, s'est étendue de 1983 à 1985. A suivre

— Edwy Plenel (@edwyplenel) 31 mars 2013

Irlandais de Vincennes 2/3: j'ai connu FH en 1983, alors dircab de Gallo, porte-parole. Et je lui ai montré que la com officielle mentait.

— Edwy Plenel (@edwyplenel) 31 mars 2013

Irlandais de Vincennes 3/3: les sources des journalistes sont variées. Ce ne sont pas des balances ni des indics, elles ne sont pas à vendre

— Edwy Plenel (@edwyplenel) 31 mars 2013

Les liens entre François Hollande et Edwy Plenel intéressent en tout cas les médias. Le 23 mars dernier, l'émission Dimanche Plus retrouvait une vidéo datant de 2010, dans laquelle on aperçoit François Hollande et le le journaliste discuter. Les deux hommes se tutoient, effectivement.

François Hollande parle au patron de Mediapart, et lui demande :

"

T'as pas encore arrété le délinquant ?

"

Edwy Plenel répond : 

"

Non, je fais mon travail !

"

François Hollande est ensuite interrogé sur l'utilité de Mediapart, et prononce une phrase lourde de sens, alors qu'elle est ressortie quelques jorus après le départ du gouvernement de Jérôme Cahuzac, suite aux révélations de Mediapart :

"

Mediapart n'est pas au service de l'opposition. D'ailleurs je pense que lorsque nous serons, j'espère à partir de 2012 en responsabilité, il y a tout à craindre de ce que sera ce devoir d'information, de critique qu'exercera, je n'en doute pas Edwy et son équipe.

"

Voir la vidéo, isolée par Pure Medias :

Voir, à 10'50, un reportage de France 2 retraçant l'affaire des Irlandais de Vincennes :

[Edit 20h30] Fonction de François Hollande en 1983 et tweets d'Edwy Plenel.

Du rab sur le Lab

PlusPlus