Gaëtan Gorce a "l'intention" de s'engager dans la bataille de Solférino

Publié à 10h36, le 17 mai 2012 , Modifié à 11h47, le 17 mai 2012

Gaëtan Gorce a "l'intention" de s'engager dans la bataille de Solférino
Gaëtan Gorce, en 2010, photographié à l'Assemblée - photo MaxPPP

LA BATAILLE DE SOLFERINO - Qui deviendra le nouveau patron du Parti socialiste, après le départ, annoncé, de Martine Aubry, à l'issue des législatives ?

Mercredi 16 mai, quelques heures après l'annonce de la composition du gouvernement, Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre a annoncé, son intention d'en être.

"La question du renouvellement a été traitée dans la composition du gouvernement, elle doit l'être au Parti", explique l'élu au Lab.

Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir sont sur les rangs depuis plusieurs semaines.

  1. "Il reste encore beaucoup de questions à traiter ..."

    Sur https://twitter.com/

    Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre, a annoncé, mercredi 16 mai, quelques heures après l'annonce de la composition du gouvernement dans lequel il ne figure pas, son intention de se lancer dans la "bataille"à venir pour le poste de premier secrétaire du parti.

    Sollicité par LeLab, ce secrétaire national du PS en charge de l'exclusion confirme un message qu'il a posté sur twitter, dans lequel il indiquait avoir "l'intention d'être [de la bataille du PS]" :

    "J'y réfléchis, et j'ai bien l'intention de poser la question du renouvellement.

    Celle-ci a été traitée dans la composition du gouvernement, elle doit l'être au Parti"

     

    Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir sont sur les rangs depuis plusieurs semaines.

    L'actuelle première secrétaire du PS, Martine Aubry, écartée du gouvernement, avait annoncé dès le mois d'avril son intention de quitter la direction du PS.

    Plutôt proche de Ségolène Royal, Gaëtan Gorce explique encore :

    "Il reste encore beaucoup de questions à traiter [à Solférino].

    Certains auraient pu incarner ce renouvellement, comme Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, ou Manuel Valls.

    Ils sont au gouvernement. Je peux porter cela."

    Gaëtan Gorce a également confessé, sur son compte twitter, avoir ressenti "un pincement au coeur" de ne pas figurer au gouvernement :

    Je ressens1petit pincement de ne ps en être après tant d'années de travail ds l'opp., ms chacun(e)est légitime à sa place.Bravo à ts et ttes

    — Gaëtan Gorce (@GGorce) Mai 17, 2012

Du rab sur le Lab

PlusPlus