Gérard Filoche et Fabien Verdier recalés de la primaire de la BAP par la haute autorité

Publié à 13h10, le 17 décembre 2016 , Modifié à 14h52, le 17 décembre 2016

Gérard Filoche et Fabien Verdier recalés de la primaire de la BAP par la haute autorité

Le verdict est tombé. Ce samedi 17 décembre, à la convention nationale du PS, à la maison de la Mutualité à Paris, Thomas Clay, le président de la Haute autorité de la primaire de la Belle alliance populaire, a livré les noms des sept candidats qualifiés pour le scrutin pré-présidentiel organisé par le PS. Ils étaient neuf à avoir déposé, jeudi, leurs parrainages pour y participer. Mais Gérard Filoche et Fabien Verdier ont été recalés par l’instance organisatrice.

Après avoir fait un "bref rappel des règles applicables" pour cette primaire et révélé avoir reçu 24 candidatures, "dont certaines farfelues", la haute autorité a annoncé, via Thomas Clay, la "liste définitive" des prétendants à l’investiture socialiste dans laquelle ne figurent donc pas Gérard Filoche et Fabien Verdier :

"

Arnaud Montebourg est, comme tous les autres, à jour de cotisation. Il n’a rien eu à régulariser cette semaine. (…) Nous appelons ceux qui ne figurent pas sur cette liste, à respecter la décision de la haute autorité, comme l’ont fait certains candidats de la primaire de droite.

"

Gérard Filoche, qui envisageait pourtant de ne pas aller jusqu’au bout même si ses parrainages étaient validés, a d’ores et déjà laissé entendre qu’il formulerait un recours, se comparant au britannique Jeremy Corbyn, élu patron du Parti travailliste en septembre 2015. "Remise parrainage et 12.356 signataires de soutien, en Grande-Bretagne, ils ont tenté d’empêcher Jeremy Corbyn de se présenter et il a gagné la primaire", avait tweeté avant le résultat ce membre du bureau national du PS. Avant de menacer de formuler un recours contre cette décision :

Plus tôt ce samedi, sur Europe 1, Christophe Borgel, président du comité d’organisation de la primaire, avait déjà laissé entendre qu’il n’y aurait au final que sept candidats, soit exactement le même nombre de prétendants que pour la primaire de la droite.

[BONUS TRACK] Et les qualifiés sont…

Si Gérard Filoche et Fabien Verdier sont donc éliminés de la primaire avant qu’elle ne commence, sept candidats sont officiellement sur la ligne de départ du scrutin : Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Filoche veut déposer un double recours contre le rejet de sa candidature à la primaire de la BAP

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

Primaire de la gauche : sept candidats en lice

Du rab sur le Lab

PlusPlus