Hashtags haineux sur Twitter : Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin multiplient les démarches

Publié à 09h33, le 07 janvier 2013 , Modifié à 09h43, le 07 janvier 2013

Hashtags haineux sur Twitter : Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin multiplient les démarches
Fleur Pellerin et Najat Vallaud-Belkacem (photo MaxPPP)

BIS REPETITA PLACENT - Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée (notamment) du numérique doit échanger par téléphone, ce lundi 7 janvier, avec des représentants de Twitter, a-t-elle annoncé, et discuter avec eux de la diffusion, sur le réseau social, de messages ouvertement racistes, antisémites, ou homophobes.

Interrogée sur iTélé, après que l'UEJF a médiatisé, ce dimanche, la diffusion de nouveaux messages antisémites sur Twitter, Fleur Pellerin reconnaît, en préambule, que "Twitter n'a pas de représentant légal en France, [et que l'échange avec eux] est toujours un peu compliqué".

Puis annonce :

Nous avons des échanges téléphoniques qui sont prévus aujourd'hui dans la journée avec des hauts responsables qui sont en charge des relations institutionnelles avec l'Europe.  

J'aurai, moi, personnellement, une conversation téléphonique avec la personne chargée de l'Europe pour Twitter, à 10 heures heure californienne.

Fleur Pellerin devient ainsi la deuxième ministre entretenant des relations avec Twitter sur ce sujet.

Une réunion physique était programmée, ce lundi 7 janvier, annoncée à grand renfort d'une tribune dans Le Monde, par Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, avant d'être annulée, comme Le Lab l'annonçait, ce samedi, faute, précisément, d'une participation de Twitter.

Fleur Pellerin reconnait d'ailleurs sur iTélé que Najat Vallaud-Belkacem poursuivra des échanges avec l'entreprise américaine de son côté, et avec d'autres interlocuteurs - en l'occurence Colin Crowell, le patron des "affaires publiques" de l'entreprise : 

Je sais que Najat Vallaud-Belkacem doit aussi avoir un contact, mercredi, avec la personne chargée des relations institutionnelles.

Dans Le Parisien, ce lundi, Najat Vallaud-Belkacem promet, de son côté, qu'elle fera "plusieurs propositions" au réseau social, et les détaille(lien payant) :

Par exemple des mesures permettant d'éviter l'indexation des hashtags haineux.

Il faut envisager la mise en place de procédures d'alerte et de sécurité adaptées.

Du rab sur le Lab

PlusPlus