Rechercher

Injures: NKM et Jean-François Copé portent plainte contre un utilisateur de twitter

Injures: NKM et Jean-François Copé portent plainte contre un utilisateur de twitter
Nathalie Kosciusko-Morizet à la gare du Nord, le 23 février, en partance pour le meeting de Nicolas Sarkozy à Lille. | Photo REUTERS/Philippe Wojazer

"Nous avons porté plainte" contre un utilisateur de twitter pour injures, a confirmé, lundi 30 avril en fin de soirée, au Lab, Nathalie Kosciusko-Morizet, authentifiant ainsi une citation à comparaître largement diffusée sur twitter un peu plus tôt dans la soirée.

NKM et Jean-François Copé, son co-plaignant, demandent notamment que l'utilisateur en question soit condamné à la diffusion, à 466 reprises, d'un tweet d'excuses.

  1. 1

    Condamné à 466 tweets d'excuses ?

    Sur scribd.com

    "Nous avons porté plainte contre un certain [utilisateur de twitter] qui a jugé indispensable de me traiter de [****].  Cela n’appelle pas de commentaire particulier, à moins que vous ne trouviez utile de lui faire de la pub."

    La porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet a confirmé au Lab, lundi 30 avril en fin de journée, avoir porté plainte contre Baptise Fluzin, également connu sous le pseudonyme @soymalau, pour injures.

    Cette plainte est également déposée à la requête de Jean-François Copé, le patron de l’UMP, pour les mêmes faits.

    Cette confirmation intervient après la diffusion par Baptiste Fluzin, sur son compte twitter, d’une version caviardée version nyancat, d’une citation à comparaître, pour injures, devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, compétente en matière de délits de presse.

    Les faits visés par la plainte remontent à la soirée électorale du premier tour de la présidentielle, dimanche 22 avril, avec la diffusion d’une capture d’écran commentée, de la participation des deux politiques aux débats électoraux.

    La "twitpic" en question a donc été publiée sur compte de @soymalau, qui ne conteste ni en être l’auteur, ni les termes visés par la plainte.

    Outre une condamnation à la "somme de 1 euros à titre de dommages et intérêts", ainsi que le paiement de leurs frais de justice, pour une somme de 5.000€, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé sollicitent également une condamnation plus inédite.

    Ils réclament en effet :

    La condamnation de Baptise Fluzin à tweeter 466 fois - soit le nombre de vues du tweet concerné - un message d'excuse ainsi rédigé:"J'ai gravement injurié Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet. Je le regrette et leur présente mes excuses".

    Parmi les commentaires suscités en ligne par la diffusion de ce document, celle de l'avocat-blogueur Maitre Eolas avertit particulièrement NKM du risque de "bad buzz" :

    Un petit conseil (gratuit, profitez-en) en passant : renoncez aux poursuites contre @soymalau avant que ça devienne un bad buzz..

    La date, masquée, de l'assignation à comparaître, serait, selon Baptiste Fluzin fixée au courant du mois de juin :

    Edit, mardi 1er mai, 14h:

    L'internaute visé par la plainte n'a pas dépublié la photo, contrairement à ce que nous avions écrit. Le chiffre de 466, correspond par ailleurs, comme nous l'a expliqué l'avocat des deux politiques, au nombre de "RT" du message de soymalau, et non au nombre de fois où le montage a été visionné.

Du rab sur le Lab