Image Le Lab

Par Geoffrey Bonnefoy
pour

BIS REPETITA - Jean-François Copé, l'actuel secrétaire général de l'UMP, avait des posters de Pompidou et de De Gaulle dans sa chambre d'enfant. Une information rapportée par lefigaro.fr à la toute fin d'un article publié dimanche 16 septembre 2012 et que Jean-François Copé lui-même commente en ces termes :

"[J'ai] été éduqué par [m]es parents dans l'admiration du général de Gaulle depuis [m]a plus tendre enfance."

Au Lab, on se souvient bien de cette anecdote… parce que le candidat à la tête de l’UMP l’avait déjà commenté il y a une semaine jour pour jour, lundi 10 septembre, sur France 5 dans l'émissions C à vous.

Jean-François Copé expliquait alors que "tout gosse", il avait été très "très impressionné par ça [Pompidou et le monde politique, ndlr], soulignant avoir été élevé "dans l’amour de la France."

Afficher ses brevets de Gaullisme et de Pompidolisme n’est pas qu’une anecdote. C’est également l’occasion pour le candidat de brosser dans le sens du poil les tenants de la "fibre gaulliste" de l’UMP - "que cette fibre gaulliste ait toute sa place dans l'UMP", expliquet-til dans lefigaro.fr - et de justifier son choix des "mouvements" :

"L'UMP, […] c'est un grand parti de la droite et du centre, qui associe aussi les centristes, les libéraux et la Droite populaire, qui doivent être pleinement respectés et écoutés. C'est pour cela que j'ai voulu créer des mouvements."