SUPERTEASING DE LA MORT  – "Sur Aurélie Filippetti, j’ai une question à poser : où était Aurélie Filippetti, pendant les vacances de Noël ? Est-ce que vous savez où elle était ? Est-ce que vous avez vu les images ? Elle était à l’Ile Maurice. Vrai ou pas ? Alors que le Président de la République avait demandé à tous ses ministres, rappelez-vous, de rester à deux heures de la France."

Invité de l’émission Vous êtes en direct, de Jean-Marc Morandini sur NRJ 12 [disclaimer : également animateur sur Europe 1], le journaliste de BFMTV et RMC Jean-Jacques Bourdin se lance dans un genre inédit, ce mardi 8 janvier : dévoiler, par avance, le contenu d’une question qu’il posera à la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, qu’il recevra ce vendredi dans son interview politique.

En l’occurrence, Jean-Jacques Bourdin annonce qu’il demandera à la ministre de la Culture si elle a passé ses vacances "à l’Ile Maurice".

Il argumente, citant, donc, des "images" :

J’aimerais savoir si c’est vrai ou pas.Aucun journaliste pour l’instant ne lui a posé la question. Moi, je la reçois vendredi, je lui poserai la question. Maintenant, elle s’y prépare, elle aura la question.

Et justifie le contenu de sa question qui, assure-t-il, ne relève en aucune manière de la vie privée :

Quand le président de la République demande aux ministres de rester à deux heures de Paris, ce n’est plus de la vie privée. 

Et Bourdin d’insister lourdement :

C’est connu, mais personne ne lui a posé la question.Je vais me fâcher avec elle, elle est ministre de la Communication, je m’en moque totalement. Mais je sais que je vais me fâcher. On sera fâchés deux, trois mois, et puis elle reviendra. Ils reviennent toujours les politiques, c’est un principe. 

Contacté mardi par Le Lab, le cabinet d’Aurélie Fillippetti innove lui aussi ... en apportant une réponse par anticipation.

Son entourage oppose ainsi un démenti formel :

Non, elle n’est pas allée à l’Île Maurice.

>> Edit, 14h50 : Voici, sur son site internet, publie, ce mercredi 9 janvier, trois clichés d'Aurélie Filippetti, qui accréditent les déclarations de Jean-Jacques Bourdin - et infirment totalement le démenti opposé par le cabinet d'Aurélie Filippetti au Lab.

Le magazine people assure que ces trois clichés sont issus "d'une belle série [...] reçue le 24 décembre" et ont été "réalisés le 22 décembre".

Dans le cadre d’un tout autre article, consacré au démontage d’une rumeur entretenue par plusieurs compte twitter partisans assurant qu’un ministre avait bénéficié d’un avion de la flotte gouvernementale pour ses vacances, Matignon avait assuré au Lab, quelques jours après Noël, que "seuls deux ministres ont obtenu une dérogation de l’Elysée pour passer les fêtes de fin d'année loin de la métropole."

Matignon expliquait alors :

Victorin Lurel et George Pau Langevin sont dans les îles avec leurs familles.

Par ailleurs, la fameuse "consigne" citée par Jean-Jacques Bourdin, qui assure que le chef de l’Etat "avait demandé […] de rester à deux heures de la France", n’a jamais été formulée directement ni publiquement par le chef de l’Etat. 

François Hollande, selon le compte-rendu livré par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem à l’occasion de son dernier point presse post-conseil des ministres version 2012, "a conclu le Conseil des ministres en rappelant aux membres de son gouvernement qu'une année faisait 365 jours et qu'il attendait de chacun d'entre nous présence et vigilance".

Ce qui, décrypté par Europe 1, donnait plutôt une phrase prononcée en forme de boutade : "Je ne vous souhaite pas bonnes vacances, puisque vous n’êtes pas censés en prendre".

Le dimanche 30 décembre, Aurélie Filippetti avait invité près de 400 personnes, "SDF et familles en difficulté", à une visite de l'exposition Dali au Centre Pompidou.

Du rab sur le Lab