Alain Lamassoure sur les élus de droite modérée quittant LR : “nous sommes tous des SDF”

Publié à 14h23, le 20 janvier 2018 , Modifié à 14h24, le 20 janvier 2018

Alain Lamassoure sur les élus de droite modérée quittant LR : “nous sommes tous des SDF”
Alain Lamassoure. © AFP
Image Sébastien Tronche


"Nous sommes tous des SDF." C’est le constat d’Alain Lamassoure, ex-patron des eurodéputés LR qui a quitté son parti en octobre 2017, dans les colonnes du Mondede ce samedi 20 janvier. Ou plutôt trois autres lettres "SPF" pour "sans parti fixe" pour ces élus de la droite modérée qui ont pris leurs distances avec LR sans pour autant rejoindre la petite cohorte des "Constructifs", l’UDI ou carrément LREM. Le juppéiste poursuit :

Nous sommes à la fois orphelins, parce que nous n’avons plus de leader d’avenir, et nous n’avons plus de maison à habiter.

On verserait presque une petite larmichette.

Comme Alain Lamassoure, plusieurs élus ont choisi de descendre de l’embarcation LR depuis que Laurent Waquiez en est devenu le capitaine. Alain Juppé, ancien Premier ministre et candidat à la primaire de la droite en 2016, est le dernier en date à avoir dit stop en annonçant son intention de ne pas cotiser et de quitter la direction de la fédération LR locale.

Avant lui, le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand ou le président de l’association des départements de France, Dominique Bussereau, s’étaient aussi barrés. Pas n’importe qui dans le paysage de la droite et du centre même si Laurent Wauquiez peut faire valoir que Valérie Pécresse et Christian Estrosi sont toujours là. Pour le moment.

L’hémorragie ne touche pas que ces *grands élus*. De nombreux élus locaux ont emboîté le pas, comme le rappelle Le Monde. Mais aussi les anciens ministres François Goulard, qui était à la tête de la fédération LR du Morbihan, et Catherine Vautrin, qui se met "en réserve" du parti.

Un éparpillement de la droite et du centre en mode Terre du Milieu du Seigneur des anneaux (A lire : Cartographie de la droite et du centre en mode Seigneur des anneaux) qui n’est pas pour déplaire à l’Elysée et au plan de déstabilisation des partis politiques pré-existants au *nouveau monde* voulu par Emmanuel Macron.

Du rab sur le Lab

PlusPlus