Jean-Louis Debré veut tuer l'UMP, car "il est issu du RPR", selon Nadine Morano

Publié à 21h07, le 19 juillet 2013 , Modifié à 21h07, le 19 juillet 2013

Jean-Louis Debré veut tuer l'UMP, car "il est issu du RPR", selon Nadine Morano
Montage photos Maxppp.

LA GUERRE DES DROITES - Jusqu'alors, Jean-Louis Debré avait surtout été attaqué sur sa haine à l'égard de Nicolas Sarkozy, qui le lui rendait bien. Les deux hommes ne s'apprécient pas, se le font savoir, et la guerre est loin d'être terminée. Mais une autre analyse fait son apparition pour expliquer la décision du Conseil constitutionnel, que Jean-Louis Debré préside, d'invalider les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy: celle de Nadine Morano. 

L'ancienne ministre explique, dans une interview au journal FrenchMorning, que c'est parce que Jean-Louis Debré, chiraquien jusqu'au bout des ongles, est un ancien membre du RPR qu'il souhaite porter un coup fatal à l'UMP, parti ayant remplacé son parti d'origine :

Voici l'extrait de l'article :

Elle est montée au créneau pour défendre son ancien patron. 'On est en train de subir un règlement de compte de Jean-Louis Debré. Il a voulu mettre Sarkozy sur la paille, tacle-t-elle. Je rappelle que Debré est issu du RPR. Il tue l’UMP. Y a un moment où ça va!'

Jean-Louis Debré, ancien président du groupe RPR à l'Assemblée nationale, a pourtant été membre de l'UMP pendant un temps. En 2002, alors que le RPR est sabordé par Jacques Chirac, c'est sous l'étiquette UMP qu'il est réélu député. C'est sous cette même étiquette qu'il est ensuite élu président de l'Assemblée nationale. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus