Julien Aubert ne sera finalement pas candidat à la présidence de LR

Publié à 15h31, le 11 octobre 2017 , Modifié à 16h28, le 11 octobre 2017

Julien Aubert ne sera finalement pas candidat à la présidence de LR
Julien Aubert, député LR de la 5e circonscription du Vaucluse. © AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


Il y aura donc 4 candidats pour briguer la présidence de Les Républicains (LR) : Laurent Wauquiez, Florence Portelli, Maël de Calan et Daniel Fasquelle. Après Laurence Sailliet, qui n'a pas réussi à réunir suffisamment de parrainages d'adhérents, c'est au tour de Julien Aubert de jeter l'éponge, ce mercredi 11 octobre. Lui non plus n'a pas rempli les conditions (nombre de parrainages de parlementaires et d'adhérents) pour se présenter à cette élection. 

"J'ai recueilli 13 parrainages de parlementaires 2.211 parrainages d'adhérents", explique le député de la 5e circonscription du Vaucluse dans un communiqué publié ce mercredi. Il fallait, pour pouvoir concourir à cette élection, 13 parrainages de parlementaires et 2.347 d'adhérents. Le compte n'y est donc pas.  





Julien Aubert député estime quand même que "48 heures de plus auraient sans doute garanti [sa] participation à ce scrutin". Il explique : 

Même si 48 heures de plus auraient sans doute garanti ma participation à ce scrutin, je ne conteste pas les règles dont je connaissais la rigidité au moment de me présenter. Parti sans moyens ni parrain, au nom d'une certaine idée de la France, je suis fier du résultat obtenu, même si je regrette vivement que ma sensibilité gaulliste ne puisse pas être représentée. Je félicite mes concurrents pour leur qualification et leur souhaite bonne chance. 

En pleine course des parrainages, Julien Aubert avait carrément accusé à plusieurs reprises Laurent Wauquiez de lui avoir "piqué" ses parrainages





Contacté par le Lab, l'entourage de Julien Aubert nous avait confié que ce n'était pas la première fois que Laurent Wauquiez leur avait fait le coup :

Laurent Wauquiez a promis un poste à un député du sud et cette personne nous a dit : 'Finalement, je vais soutenir Wauquiez'. Le premier [parrain à avoir renoncé à parrainer Julien Aubert, ndlr] a demandé à ce qu'on lui rende le parrainage parce qu'il est de la région de Laurent Wauquiez. Il s'est dit 'il va m'arriver un problème'. Mais Laurent Wauquiez n'a pas besoin de ces parrainages, il a largement le nombre de parrains.

Le juppéiste Maël de Calan avait, lui aussi, accusé Laurent Wauquiez de verrouiller l'élection en "choisissant ses adversaires". Dans le camp du président de région Auvergne-Rhône-Alpes, ces accusations ont toujours été niées. Reste que Julien Aubert ne sera pas de la fête pour les scrutins des 10 et 17 décembre. 





A LIRE AUSSI SUR LE LAB

Maël de Calan a ses parrainages et sera candidat à la présidence de LR

Laurence Sailliet ne sera finalement pas candidate à la présidence de LR

Présidence de LR : Aubert accuse Wauquiez de lui "piquer" ses parrainages

Présidence de LR : pour Maël de Calan, "Wauquiez veut choisir ses adversaires"

Du rab sur le Lab

PlusPlus