La fessée d'Anne-Sophie Lapix à Marine Le Pen

Publié à 15h16, le 15 janvier 2012 , Modifié à 14h35, le 22 janvier 2012

La fessée d'Anne-Sophie Lapix à Marine Le Pen
Image Le Lab

Par Judith Duportail pour

Et un, et deux, et trois zéro ! Anne-Sophie Lapix, la rédactrice en chef et présentatrice de Dimanche Plus a mis Marine Le Pen KO à trois reprises lors de son interview. Séance de rattrapage.

  1. 1

    Revivre le combat

    Sur Canal Plus

    Round 1 : Dès les premières minutes de l'interview, la bataille est gagnée par Anne-Sophie Lapix. La journaliste l'interroge sur le financement d'une des mesure phare de la candidate frontiste, augmenter tous les salaires inférieurs à 1.500 euros de 200 euros par mois. Anne-Sophie Lapix piège la candidate en lui demandant de détailler le financement de cette hausse de salaire, dont le coût est estimé à 20 milliards d'euros par an selon la journaliste. Marine le Pen se débat comme un diable mais botte en touche. Anne-Sophie Lapix lâche :

    Je vois qu'il y a un problème de calcul.

    Round 2 : Marine Le Pen propose d'augmenter de 3% la TVA sur les produits importés. Anne-Sophie Lapix marque un second point en faisant remarquer que cette mesure, qui rapporterait 74 milliards d'euros par an à l'Etat, pénaliserait directement le pouvoir d'achat des Français. Marine Le Pen bredouille que les Français paient déjà très cher le coût du chômage.

    Round 3 : Victoire moins flagrante mais victoire quand même pour Anne-Sophie Lapix en dernière partie d'interview, qui réussit à faire dire à Marine Le Pen que si elle est élue, elle exclura des HLM les étrangers y vivant en surnombre.

    Voir la video

    <object id="canal575082" width="100%" height="270" type="application/x-shockwave-flash" name="canal575082" data="http://player.canalplus.fr/embed/flash/player.swf"> <embed id="canal575082" width="100%" height="270" src="http://player.canalplus.fr/embed/flash/player.swf" name="canal575082" flashvars="param=cplus&videoId=575082" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed>Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo </object>

    Dimanche du 15/01 - Une grande leçon d?économie

  2. 2

    Twitter tombe amoureux

    Sur Canal Plus

    Bravo à Anne Sophie Lapix qui, avec douceur, patience et professionnalisme, a mis une véritable branlée à Marine Le Pen.

    Ce bel hommage provient le bouche de Stéphane Guillon, via Twitter. Et il n'est pas le seul à saluer la performance de l'intervieweuse politique. 

  3. 3

    L'art de l'interview politique en question

    Sur Sciences Po

    Les jeunes pousses de l'Ecole de journalisme de Sciences Po ont demandé aux interieuweurs-star comme aux politiques comment se prépare une interview politique.

    • -  On y apprend notamment que Dominique Paillé ne se comporte pas de la même manière avec un homme ou une femme journaliste.

    • - Qu'un politique qui répond "votre question est intéressante mais je voudrai d'abord revenir sur...." est la preuve qu'il n'a pas l'intention de répondre à cette question.

    • - Qu'Hélène Jouan n'aime pas que ses invités politiques repartent contents. "C'est mauvais signe".

  4. 4

    Anne Sophie Lapix n'avait pas prévu le clash

    Sur Nouvel Obs

    Dans un entretien au Nouvel Observateur, Anne-Sophie Lapix revient sur son interview avec Marine Le Pen. La journaliste ne s'attendait pas à un tel clash. Son secret : la rigueur de sa préparation.

    EXTRAIT

    Ce qui était particulièrement intéressant là, c'est qu'elle venait de publier le chiffrage de son programme. J'ai pu l'étudier toute la semaine sur son site qui est d'ailleurs très bien fait. Il y a beaucoup de mesures où les chiffres ne sont pas expliqués. Donc j'ai recalculé moi-même. Je n'avais pas préparé ce clash, mais je trouve que c'était intéressant de voir qu'elle ne maitrise pas le chiffrage de son projet.

  5. 5

    Lire aussi sur Le Lab : Pourquoi Marine Le Pen est nulle en économie

    Sur Le Lab

    Marine Le Pen sur l’immigration, sur l’insécurité, sur l’idée nationale, on connait. Mais la patronne du FN en économie ? C’est plus flou. Autant la fille de Jean-Marie Le Pen est intarissable quand il s’agit de dénoncer le "torrent migratoire", autant quand elle doit apporter des solutions économiques, ça ce complique. Formulations hésitantes, propositions irréalisables et bilan économique effrayant des mairies frontistes... Le Lab vous démontre pourquoi l'économie n'est pas la tasse de thé de Marine Le Pen.

  6. 6

    Ce sujet se construit avec vous !

    Vous avez reperé un tweet, une video, un article susceptible d'enrichir ce sujet ? Collez le lien dans les commentaires, nous l'ajouterons à notre sélection !

Du rab sur le Lab

PlusPlus