La France insoumise veut créer sa propre chaîne de télévision

Publié à 07h03, le 14 septembre 2017 , Modifié à 09h56, le 14 septembre 2017

La France insoumise veut créer sa propre chaîne de télévision
Jean-Luc Mélenchon © Patrick KOVARIK / POOL / AFP
Image Sylvain Chazot


Entre les médias et Jean-Luc Mélenchon, c'est parfois un peu compliqué.

Il arrive au leader de la France insoumise de remercier les médias lorsque ceux-ci retransmettent l'un de ses meetings en direct. Il peut également s'énerver promptement contre des journalistes qui auraient l'outrecuidance de faire leur métier.

Bref, c'est l'amour vache.

Du coup, le quatrième homme de 2017 veut changer cette situation. Selon Quotidien, La France insoumise envisage de créer sa propre chaîne de télévision qui traiterait de sujets d'actualité, d'économie, mais aussi d'arts ou de jeux vidéo, précise l'émission de TMC.

Mercredi 13 septembre, en marge d'une conférence de presse, le député LFI de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel n'a pas confirmé la création d'une télé. Il a en revanche admis que LFI voulait créer ses propres médias :

Créer nos propres médias nous intéresse. Ça ne veut pas dire ne plus répondre aux médias. La preuve, on fait beaucoup de conférences de presse. […] C'est une volonté affichée depuis longtemps de mener une bataille culturelle.

Éric Coquerel a également assuré que des reportages pour LFI sont déjà réalisé par des journalistes militants - n'est-ce pas Raquel Garrido ?

"Il y a des journalistes qui font un travail de militants et il y a des militants qui se permettent de faire un travail de journalistes et le font d'ailleurs très bien", a-t-il indiqué. La France insoumise envisagerait même de monter un dossier auprès du CSA pour obtenir un canal, indique encore Quotidien.

Voilà qui devrait en tout cas faire concurrence à la chaîne YouTube de Jean-Luc Mélenchon

Et une fois n'est pas coutume, LFI s'inspire de La République en marche. Début juillet, LREM avait annoncé vouloir "se constituer comme un média" en développant sa propre production de contenus.



Du rab sur le Lab

PlusPlus