L’antisémitisme assumé de cette élue et candidate FN aux législatives

Publié à 12h25, le 05 mai 2017 , Modifié à 15h44, le 05 mai 2017

L’antisémitisme assumé de cette élue et candidate FN aux législatives
© AFP
Image Sébastien Tronche


Après les polémiques autour des candidats FN "à problèmes" aux départementales en 2015, le parti de Marine Le Pen avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus, dédiabolisation oblige. Mais, malgré d’extrêmes précautions prises, notamment sur les publications de ses ouailles sur les réseaux sociaux, avant les investitures frontistes, le parti d’extrême droite a toujours des candidats prompts aux dérapages racistes et/ou homophobes.

Ce vendredi 5 mai, Buzzfeed publie un article à propos de Catherine Blein, candidate FN aux législatives, après un premier article sur ses tweets et posts Facebook haineux, dans lequel cette conseillère régionale "déverse un discours complotiste contre les juifs, les homosexuels et les musulmans". Et, entre deux salves contre les musulmans et les homosexuels, Catherine Blein explique à Buzzfeed connaître "plein de gens bien qui n’aiment pas les juifs". Elle développe :

On nous rebat les oreilles avec la Shoah. Il y a un deux poids deux mesures avec le génocide vendéen par exemple, alors qu'on passe son temps à nous culpabiliser avec la Shoah. Ça génère un antisémitisme qui n'est pas méchant. Je connais plein de gens bien qui n'aiment pas particulièrement les Juifs. Notamment chez les catholiques. Vous savez pourquoi ? Parce que ce sont les Juifs qui ont poussé pour crucifier Jésus !

Et cette ancienne attachée de presse du Bloc identitaire, déjà investie pour les législatives en 2012, d’ajouter :

Et alors ? C'est quoi 2000 ans ? Il peut y avoir une gêne du catholique vis-à-vis du Juif.

Parallèlement à ces déclarations faites à nos confrères, la candidate frontiste était présente lors du déplacement de Marine Le Pen en Bretagne, à trois jours du second tour de l’élection présidentielle.







[EDIT 15 h 25] Ajout des propos de Catherine Blein au Télégramme.

Comme l'a repéré un journaliste de Buzzfeed, Catherine Blein a tenu des propos homophobes ce vendredi dans le Télégramme"Je donne rendez-vous dans dix ans. Au rythme où nous allons, ce n'est pas une Basilique qui sonnera à Guingamp !" a-t-elle déclaré. "J'espère juste ne pas être condamnée à payer, car je ne suis pas riche", a ajouté "la rebelle qu'on n'est pas prêt de faire taire". Que ce soit sur l'islam, les juifs ou encore l'homosexualité, "signe d'une dégénérescence totale", selon elle.









[EDIT 15 h 40] Ajout du retrait de l'investiture de Catherine Blein.

La formation d'extrême droite a finalement suspendu Catherine Blein selon des responsables du parti contactés par l'AFP. La suspension de la conseillère régionale du Front national pour la Bretagne, a été confirmée par Nicolas Bay, directeur de campagne des législatives au FN. "Catherine Blein est désavouée, elle ne sera pas candidate aux législatives", a de son côté expliqué Odile de Mellon, secrétaire départementale du FN dans les Côtes-d'Armor, jugeant "évident" qu'une procédure d'exclusion soit engagée.

 

 





Du rab sur le Lab

PlusPlus