Las Vegas : Marine Le Pen évoque "le terrorisme islamiste" quand le FBI doute de la revendication de Daech

Publié à 07h35, le 03 octobre 2017 , Modifié à 09h07, le 03 octobre 2017

Las Vegas : Marine Le Pen évoque "le terrorisme islamiste" quand le FBI doute de la revendication de Daech
Marine Le Pen. © AFP
Image Sébastien Tronche


Dimanche soir, à Las Vegas, un sexagénaire a ouvert le feu sur le public d’un concert, faisant 59 morts et de très nombreux blessés. Ni une ni deux, le Front national et ses alliés ont aussitôt dénoncé le "terrorisme islamiste". C’est notamment le cas de Marine Le Pen qui a tweeté, lundi 2 octobre au soir :

Toute notre solidarité avec le peuple américain, endeuillé lui aussi par le fléau mondial du terrorisme islamiste.

Même propos du côté du maire de Béziers, proche du FN, Robert Ménard :

Ça en décevra sans doute certains, mais le tueur de Las Vegas était un islamiste. Encore un islamiste.

Ça décevra sans doute Marine Le Pen et Robert Ménard mais, si l’Etat islamique a revendiqué l’attaque via son organe de propagande officiel, le FBI met en doute cette revendication. L’agence américaine a ainsi déclaré n'avoir établi "aucun lien à ce stade avec un groupe terroriste international". Marine Le Pen et Robert Ménard sont-ils allés un peu trop vite en besogne ?

Dans son allocution télévisée, le président américain Donald Trump a dénoncé "le mal absolu" après cette fusillade meurtrière mais en ne mentionnant jamais le groupe Etat islamique. Et sans évoquer "l'islamisme" tout court.

Mais peut-être que Marine Le Pen et Robert Ménard sont mieux informés que le résident de la Maison Blanche et ses services de renseignement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus