Le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem a voulu faire supprimer un sujet de BFM

Le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem a voulu faire supprimer un sujet de BFM
Un extrait de la vidéo que le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem a voulu faire supprimer. (Capture BFMTV)

PREMONITION - Un membre du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem a demandé, en octobre 2012, au site internet de BFMTV de retirer un sujet sur la porte-parole du gouvernement, explique, ce lundi 7 janvier, le site internet de la chaîne de télévision - et ce alors que la vidéo de ce sujet a été au coeur d'une micro-polémique entrenue notamment par Christine Boutin, ces derniers jours.

Sur la vidéo en question, tournée le 15 octobre 2012, dans un collège de Fleury-les-Aubrais (Loiret), la ministre du Droit des femmes, venue assister à une séance de sensibilisation à l'homophobie, expliquait devant une classe de quatrième - et la caméra de BFM TV - que le projet de loi légalisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels était une "avancée".

BFM TV, la seule télévision qui a saisi cet instant, a choisi, dans le reportage qui a suivi, de s'attarder sur cette séquence, courte, et qui ne représente évidemment qu'une partie de l'échange avec les collégiens.

Voici le reportage en question, toujours disponible sur le compte YouTube de la chaîne, où il est titré : "Najat Vallaud-Belkacem dans un collège pour défendre le mariage gay" :

 

Cette sélection, donc, n'a visiblement pas été très appréciée par les services de communication de la ministre puisque le site de la chaîne écrit, ce lundi 7 janvier, que ces derniers ont "réclamé auprès de BFMTV.com la suppression de la vidéo du reportage". 

Voici l'argument alors avancé par le cabinet de la ministre, rapporté par BFMTV :

"Du mauvais journalisme", avait argumenté un conseiller presse de Najat Vallaud-Belkacem, jugeant que l'auteure des images avait isolé "trente secondes" non représentatives de l'intervention de la porte-parole du gouvernement.

Cette version, que BFM TV maintient, est fermement contestée par le conseiller ministériel de Najat Vallaud-Belkacem en question, qui, au Lab, se dit "blessé" par le récit qui est fait de son intervention.

Et, s'il reconnaît bien l'existence d'un coup de fil et d'un échange avec la chaîne au sujet de ce reportage dans les jours qui ont suivi la diffusion du sujet, il assure n'avoir jamais demandé une suppression de celui-ci. Il voulait, assure-t-il ce lundi, au Lab, simplement pointer "une erreur" de la chaîne et de son site internet, notamment relative au titre de l'article. Celui-ci portait en effet sur le court passage diffusé sur le mariage gay.

Cocasserie : ce passage vidéo n'avait pas échappé aux anti-mariage homo, qui l'ont largement repris, ce week-end, ainsi que plusieurs figures de droite, notamment Christine Boutin et Laurent Wauquiez

Tous deux se sont ainsi appuyés sur ce passage pour dénoncer le "deux poids, deux mesures" du gouvernement sur la question du mariage homo et de son débat dans les écoles, y voyant une contradiction forte avec les instructions diffusées par Vincent Peillon aux recteurs.

Christine Boutin et Laurent Wauquiez surfaient là sur un message posté par une figure "catho" en ligne, l'abbé Grosjean, lui-même résolument opposé au mariage homo, comme le racontait Le Lab.

> Edit

Article mis à jour à 14h20, ajout de la réaction du conseiller de Najat Vallaud-Belkacem et ajout de contexte.