Le groupe LR à l’Assemblée veut "maintenir et renforcer" l’état d’urgence jusqu’à "la victoire contre le terrorisme islamiste"

Publié à 17h08, le 12 septembre 2017 , Modifié à 17h09, le 12 septembre 2017

Le groupe LR à l’Assemblée veut "maintenir et renforcer" l’état d’urgence jusqu’à "la victoire contre le terrorisme islamiste"
Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


HASTA LA VICTORIA - Lors de son discours devant le Congrès réuni à Versailles, le 3 juillet dernier, Emmanuel Macron a promis de lever l’état d’urgence, en vigueur depuis les attentats de novembre 2015, "à l’automne". Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a réaffirmé cette volonté, ce mardi 12 septembre devant la commission des lois de l’Assemblée nationale. Une volonté que ne partage pas du tout le groupe LR de l’hémicycle.

Nous vivons actuellement la sixième et dernière prorogation de l’état d’urgence. Lors de l’examen de son projet de loi antiterroriste devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale, Gérard Collomb a fait face à quelques critiques, notamment de la part du groupe LR. Le député de l’Yonne Guillaume Larrivé souhaite modifier le texte et a déjà avancé une proposition, la prolongation et le prolongement de l’état d’urgence :

Face à ces lacunes du texte, notre groupe, premier groupe d’opposition, sera naturellement en proposition. Notre proposition principale est de maintenir et surtout de renforcer un vrai état d’urgence juridique et opérationnel jusqu’à ce que la France gagne la guerre contre le terrorisme islamiste.

Retrouvez cette séquence ci-dessous en vidéo :



Si on suit la logique de Guillaume Larrivé, ces mesures exceptionnelles de sécurité devraient être maintenues alors même que l'ancien Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas estimait récemment que "l'état d'urgence ne sert plus à rien". Mais surtout, on ne comprend pas bien comment détermine-t-on la fin de "la guerre contre le terrorisme islamiste". 



A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR


Emmanuel Macron annonce que l'état d'urgence sera levé "à l'automne"

Du rab sur le Lab

PlusPlus