Le livre jeunesse "Tous à poil" est-il recommandé aux enseignants ? La présentation tronquée de Vincent Peillon

Publié à 14h08, le 10 février 2014 , Modifié à 18h14, le 10 février 2014

Le livre jeunesse "Tous à poil" est-il recommandé aux enseignants ? La présentation tronquée de Vincent Peillon
(Reuters)
Image Delphine Legouté

Par

Il le soutient mais ne veut pas en endosser la responsabilité. Après les attaques de Jean-François Copé le 9 février au sujet d'un ouvrage intitulé Tous à poil et recommandé selon lui aux enseignants des classes de primaire, Vincent Peillon a fait venir la presse à la dernière minute dans son ministère ce 10 février pour riposter.

Son argumentaire tient en deux points : 1) il n'a rien à redire sur le contenu de cet ouvrage et 2) le livre n'est de toutes façons que la recommandation d'une lointaine association ardéchoise.

Le ministre de l'Education nationale prend en effet toutes ses distances avec Tous à poil en le décrivant ainsi :

Il y a un livre recommandé par une association de lecture de la Drôme et de l’Ardèche, dans une liste d’une centaine d’ouvrages pour enfants qui existe depuis des années. (...)Il y a beaucoup de parents dans cette association. (...)Ce sont des associations qui justement cherchent à développer la lecture, font un travail avec les enfants et les parents et recommandent un certain nombre d’ouvrages.Ces livres sont des livres d’éditeur dont on peut faire un usage pédagogique, ensuite c’est au libre choix des enseignants de le faire ou pas.

Et ajoute :

Si on commence à faire ça sur l’ensemble de ce que les associations de parents ou de lectures peuvent faire en France, on va partir dans une inquisition qui sera tout à fait regrettable.

Factuellement, le ministre a raison. Tous à poil fait partie d'une liste de 92 albums jeunesse recommandés par L'Atelier des Merveilles, association du Teil, en Ardèche, qui établit ces listes avec des familles depuis 2009. Le livre en question a été ajouté en 2012.

Les missions départementales aux droits des femmes et à l'égalité ont soutenu la création de cette liste qui a fini par être diffusée par le Centre régional de documentation pédagogique de l'Académie de Grenoble.

Comme l'indique Vincent Peillon, les listes diffusées par ce centre font office de recommandations que les enseignants sont libres de suivre, ou pas.

Mais la présentation du ministre ne va pas jusqu'au bout. Vincent Peillon semble en effet vouloir cantonner à un niveau local, et presque anecdotique, ce qui a été récemment diffusé à une échelle nationale via les ABCD de l'égalité.

Ces derniers, qui proposent des ressources aux enseignants pour mieux appréhender les inégalités filles-garçons dès la maternelle, reprennent les bibliographies diffusées par six académies.

Celle de l'Ardèche avec Tous à Poil en fait partie, au milieu de six autres listes tout aussi fournies. On peut concrètement trouver un lien vers cette liste dans la rubrique "outils pédagogiques" du site des ABCD de l'égalité - décrit comme le site de référence par le gouvernement - en se rendant dans la sous-partie "littérature jeunesse".

Notons que, le nom de domaine ayant migré, le lien n'est plus valide sur le site officiel. Voici la nouvelle adresse de la bibliographie qui se présente ainsi :



Bref, comme le relève Le Monde, Tous à poil  n'est présent sur aucune liste de livres officiellement proposés aux enseignants et la constitution de la liste est particulièrement singulière puisqu'elle a été réalisée par les parents d'élève d'une association. En revanche, l'ouvrage a bien été promu sur un site institutionnel national à la faveur des ABCD de l'égalité.

Interrogé à ce sujet par le Lab ce 10 février, Vincent Peillon n'a pas caché la promotion par les ABCD de l'égalité de cette liste d'une "association de lecture dans la Drôme et l'Ardèche".

Il a tenu à préciser que ces programmes n'étaient pas nouveaux et que les remettre en question serait néfaste pour le travail sur les stéréotypes :

- Le Lab : Reconnaissez-vous que cet ouvrage est recommandé, parmi d'autres, par le site des ABCD de l'égalité ?- Vincent Peillon : Absolument. C’était d’ailleurs en 2009 déjà une recommandation des personnes qui travaillent à la lutte contre les stéréotypes.Il ne faudrait pas que l’on mette en question– car c’est ce qui se cache derrière tout ça – la nécessité de faire un travail entre les hommes et les femmes. Ce n’est pas nier les différences mais au contraire les reconnaître et considérer qu’elles ne doivent pas empêcher certains d’avoir accès à un certain nombre de métiers.

Sans rentrer dans le débat sur le contenu de l'ouvrage (en quoi montrer des dessins de personnes se déshabillant à des enfants est-il un problème, en fait ?), l'information donnée par Jean-François Copé le 9 février sur RTL n'est donc pas factuellement inexacte. Amplifiée mais pas inexacte. Tous à poil fait bien partie des livres que les ABCD de l’égalité voient d’un bon œil et conseillent aux enseignants qui seraient intéressés.

Une première pour l'UMP qui multiplie depuis quelques jours les fausses rumeurs telle que l'existence d'un document promouvant la théorie du genre que le gouvernement voudrait cacher (document pourtant diffusé dans un premier temps par l'UMP au pouvoir) ou la diffusion de films à des enfants de primaire montrant des scènes de sexe entre personnes homosexuelles, affirmation intégralement fausse.

Du rab sur le Lab

PlusPlus