Le maire FN d’Hayange "trouve curieux" d’être mis en examen "à quelques semaines de la présidentielle"

Publié à 11h22, le 18 février 2017 , Modifié à 13h39, le 18 février 2017

Le maire FN d’Hayange "trouve curieux" d’être mis en examen "à quelques semaines de la présidentielle"
Fabien Engelmann a été élu maire d'Hayange en 2014. © FREDERICK FLORIN / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


J’AI COMPRIS, JE DÉRANGE - Le maire FN d'Hayange (Moselle) Fabien Engelmann a été placé en garde-à-vue cette semaine avant d’être mis en examen dans une affaire de marché public. Pour lui, aucun doute possible, cette mise en examen n’est pas due au hasard.

S’il a préféré garder le silence pendant sa garde à vue, Fabien Engelmann a réservé son premier commentaire à la presse. Dans les colonnes du Républicain Lorrain du samedi 18 février, il s’étonne du timing de cette enquête. Il dit :

Je trouve ça curieux que ça arrive et sorte à quelques semaines de la présidentielle.

Sous-entendu, le pouvoir chercher à le faire taire. Donc, si l’on suit la réflexion de Fabien Engelmann, le sort de la présidentielle se joue à Hayange. Donc selon lui, de nombreux enjeux de la présidentielle sont regroupés dans cette commune de… 15.000 habitants.

Mais au fait, que reproche-t-on à Fabien Engelmann ? Il est soupçonné de ne pas avoir respecté le code des marchés publics pour le remplacement des photocopieurs utilisés par la municipalité FN. La mairie de cette commune de Moselle a changé ses photocopieurs en 2015 et a décidé d’en acheter plusieurs dizaines pour les installer dans ses écoles maternelles et élémentaires. Le montant des contrats estimé à "plusieurs dizaines de milliers d'euros" d'après un enquêteur. Toujours selon Le Républicain Lorrain, la justice soupçonnerait un intermédiaire du Front National d’avoir empoché une partie des sommes de ces contrats. 

Pour rappel, Fabien Engelmann a été élu maire d'Hayange aux élections municipales de 2014. A peine huit mois plus tard, il a été condamné à un d’inéligibilitépour des irrégularités dans ses comptes de campagne. Une condamnation qui ne l’a vraiment poussé à démissionner, bien au contraire. En juin 2015, le Conseil d'Etat a annulé la sanction d'inéligibilité mais confirmé le rejet du compte de campagne du maire. 

Il est comme ça, Fabien Engelmann. Il aime respecter la justice. Ce qui ne l’empêche pas pour autant de faire quelques pronostics sur le futur de sa mise en examen. "Je suis présumé innocent et peut-être que ça se finira par un non-lieu", a-t-il déclaré ce samedi au Républicain Lorrain.





[A LIRE AUSSI SUR LE LAB]

Le maire FN d'Hayange, Fabien Engelmann, condamné à un an d'inéligibilité

Le maire FN d'Hayange n'a toujours pas remboursé les 3.000 euros empruntés à son ancienne adjointe

Du rab sur le Lab

PlusPlus