Départementales: contre le FN, le PS propose à l'UMP de se retirer dans le Vaucluse contre leur propre retrait dans l'Aisne

Publié à 12h15, le 23 mars 2015 , Modifié à 12h29, le 23 mars 2015

Départementales: contre le FN, le PS propose à l'UMP de se retirer dans le Vaucluse contre leur propre retrait dans l'Aisne
© AFP

On se retire dans l'Aisne, faites de même dans le Vaucluse. C'est en substance ce que propose le Parti socialiste à l'UMP en vue du second tour des départementales le 29 mars. Une demande qui ne risque pas d'être acceptée côté UMP, Nicolas Sarkozy ayant annoncé au soir du premier tour qu'il n'y aurait pas de front républicain, c'est-à-dire pas d'appel au vote contre le FN, mais pas non plus de désistement en faveur du candidat le mieux placé pour faire battre le FN.

Lors d'une conférence de presse ce 23 mars, le secrétaire national en charge des élections au PS, Christophe Borgel, a demandé à la droite "de mener bataille dans le Vaucluse pour empêcher le FN d'emporter le département" mais ... en se désistant. Il lui demande ainsi la réciprocité puisque le PS est prêt à se retirer dans l'Aisne, où l'UMP est mieux placé.

Dans le Vaucluse, le FN a en effet déjà remporté un canton et est en tête dans dix autres. Au niveau départemental, il réalise un score de 37.4%. L'UMP-UDI est à 18.3% et le PS et ses alliés à 22.2%.

Dans l'Aisne, le FN réalise 38.7% des suffrages contre 28.6% pour l'UMP et ses alliés (UMP-UDI-Union de la droite) et 26.1% pour le PS et ses alliés.

Christophe Borgel a par ailleurs estimé qu'il y avait 300 triangulaires impliquant PS et FN avant le second tour. Elles sont "étudiées au cas par cas" pour voir si le candidat PS doit se désister pour faire battre le FN :

A chaque fois que le maintien du candidat PS peut favoriser le FN, on travaille au retrait.

Du rab sur le Lab

PlusPlus