Le responsable des Jeunes de la Droite Populaire du Var rejoint le Front national

Publié à 16h49, le 18 mai 2015 , Modifié à 18h49, le 18 mai 2015

Le responsable des Jeunes de la Droite Populaire du Var rejoint le Front national
Sébastien Ausserre © Capture d'écran Facebook

INFO LAB - Un transfuge de l'UMP de plus pour le FN. Et ce à quelques mois des élections régionales. Selon nos informations, le responsable des Jeunes de la Droite Populaire du Var, Sébastien Ausserre, va en effet rejoindre le parti de Marine Le Pen. Le courant de jeunes auquel il appartient est la déclinaison de la Droite Populaire du député UMP Thierry Mariani. 

Durant les dernières départementales, Sébastien Ausserre n'avait pas respecté la consigne du "ni-ni" prônée par le parti de la rue de Vaugirard, et appelé à voter FN au second tour dans le Var. Ce qui lui avait valu d'être suspendu de l'UMP.

Autre recrue venue de l'UMP, Sébastien Chenu, qui a pour sa part intégré le Rassemblement bleu marine, ne cache pas sa satisfaction. Contacté par Le Lab, il explique :

On est très contents de cette prise de guerre. Cela s'inscrit dans ma stratégie de ramener des forces vives au Front national. L'UMP ne s'en rend pas forcément compte lorsqu'on réalise ce genre de ralliement, mais ce sont des gens qui font vivre le parti au quotidien. Sébastien Ausserre connaît parfaitement le fonctionnement d'une fédération ; c'est de ce genre d'expérience politique éprouvée, quasi-professionnelle, dont nous avons besoin pour structurer notre appareil militant.

Selon l'ancien secrétaire national de l'UMP, d'autres membres de ce courant de l'UMP doivent suivre le même chemin. Sébastien Chenu explique par ailleurs que Sébastien Ausserre a récemment rencontré le sénateur FN David Rachline et que cela s'est très bien passé. Son ralliement au FN doit être officialisé à la fin du mois de mai. En tous cas, le principal intéressé n'était visiblement pas au courant que l'information sortirait ce lundi :

Une arrivée toutefois saluée par le sénateur-maire frontiste de Fréjus et Sébastien Chenu :

Sébastien Ausserre a officiellement annoncé, en fin d'après-midi, qu'il démissionnait de ses responsabilités au sein des Jeunes de la Droite Pop "avec effet immédiat". Dans sa biographie sur Twitter, le jeune homme revendique fièrement sa mise au banc du parti de Nicolas Sarkozy, ainsi que ces trois adjectifs :

Gaulliste, patriote, souverainiste.

Très Front national tendance Florian Philippot, en effet. Dans une "interview" au site d'extrême droite Novopress mi-avril, Sébastien Ausserre expliquait être "adhérent UMP depuis 2010". Il justifiait son appel à voter FN par le fait qu'il est "de droite tout simplement". À l'époque, il indiquait ne pas savoir ce qu'il ferait en cas d'exclusion du FN mais confiait être "en contact avec des militants, des responsables et des élus locaux du FN qui [lui avaient] témoigné leur soutien dans cette affaire" et les "en remerciait". Il affirmait par ailleurs qu'il ne "rejoindrai[t] jamais l’UDI".

Il ajoutait que l'UMP était en train de devenir un "parti centriste" sous l'impulsion notamment de Nicolas Sarkozy, alors que lui souhaitait au contraire "que nous soyons la Vraie Droite" :

La situation de l’UMP est incompréhensible. Ses responsables sont atteints d’un véritable strabisme. Les militants et une majorité de Français nous attendent à la Droite de nos valeurs, que nous renouons avec notre identité, notre héritage gaulliste. Que nous soyons la Vraie Droite. Mais les barons de l’UMP, Nicolas Sarkozy compris font de l’UMP un parti centriste. Comme nous le prouve le nouveau nom de l’UMP, 'Les Républicains', qui n’est qu’une opération de communication sans fond politique ni débats d’idées. Aujourd’hui à l’UMP c’est la minorité centriste qui fait la pluie et le beau temps.

Quant à ses positionnements idéologiques, il expliquait :

Je me revendique clairement des positions du RPR de 1990. C’est à dire la fermeture des frontières en revenant sur Schengen afin d’avoir une immigration zéro, une justice qui dissuade les criminels, et protéger notre identité en refusant le communautarisme en sauvegardant notre mode de vie. Sans identité, il n’y a plus de France. Ce n’est pas tabou de parler d’identité nationale car c’est ce qui nous façonne. Je suis également favorable à la préférence nationale pour les aides sociales, le logement… Mais voilà le RPR a changé et est devenu l’UMP, s’éloignant toujours un peu plus des attentes des Français contrairement au FN.

La dernière phrase de l'entretien était sans ambiguïté :

 

Il est vrai que je me sens relativement proche de la ligne défendue par Marion Marechal - Le Pen au sein du FN.

 

Ses futures attributions au FN au niveau local doivent être annoncées rapidement au cours d'une conférence de presse avec David Rachline. Quant au niveau national, les choses semblent ne pas être complètement établies. 

En ce qui concerne la "stratégie" évoquée par Sébastien Chenu, rappelons cette explication de Marine Le Pen quelques semaines après l'annonce de son ralliement :

Pour moi, Sébastien représente l'idée que n'importe qui a sa place au Front national. On ne défend pas des intérêts religieux ou ethniques. C'est comme McDonald's : 'Venez comme vous êtes'.

[Edit 18h15 : ajout des réactions de Sébastien Ausserre et Sébastien Chenu]
[Edit 18h30 : annonce officielle de Sébastien Ausserre]

Du rab sur le Lab

PlusPlus