Le socialiste David Assouline fustige l'idée d'interdire la cigarette dans les films français

Publié à 12h29, le 19 novembre 2017 , Modifié à 12h29, le 19 novembre 2017

Le socialiste David Assouline fustige l'idée d'interdire la cigarette dans les films français
David Assouline © AFP
Image Sylvain Chazot


Le tabac au cinéma c'est tabou. On en viendra tous à bout. Tel fut, en substance, le mot d'ordre lancé par la sénatrice socialiste Nadine Grelet-Certenais, jeudi 16 novembre. À la chambre haute, l'élue PS de la Sarthe a critiqué ce qu'elle présente comme "une publicité déguisée" pour le tabac : la consommation de cigarettes dans les films français. Une position soutenue par la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Gros fumeur - du moins lorsqu'il était porte-parole du Parti socialiste - le sénateur David Assouline n'est pas du tout de cet avis. Ce dimanche 19 novembre, sur Twitter, l'élu de Paris s'insurge et dénonce une "confusion totale". Il écrit :

Confusion totale sur ce qu’est une création artistique. Donc il y aurait des films où on pourrait se tuer, se droguer, se saouler, rouler à 200km/h, mais surtout pas la clope au bec...

Des mesures contre la consommation de cigarettes dans le cinéma français pourraient être bientôt prises. Jeudi, au Sénat, la ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est en effet alignée sur la position défendue par la socialiste Nadine Grelet-Certenais. "Je veux qu’on ait une action ferme là-dessus. Je ne comprends pas l’importance de la cigarette dans le cinéma français. […] J’en ai parlé au conseil des ministres ce matin à Françoise Nyssen [ministre de la Culture] pour l’alerter. Il y aura des mesures en ce sens.

De telles mesures existent déjà aux États-Unis et certains studios limitent l'usage de la cigarette à l'écran. En 2016, l’OMS a appelé les gouvernements à "appliquer une classification aux films dans lesquels on consomme du tabac [...] et la diffusion préalable d’avertissements antitabac". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus