Les députés PS répliquent en ligne "pour répondre aux contre-vérités" des opposants au mariage homosexuel

Les députés PS répliquent en ligne 'pour répondre aux contre-vérités' des opposants au mariage homosexuel
Bruno Le Roux.

[INFO LAB] Les parlementaires socialistes ne comptent pas laisser les anti-mariage homosexuel avoir seuls droit de cité ce week-end, alors que se profile dimanche une grande manifestation des opposants à la réforme.

Alors, à l’initiative du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, les députés socialistes ont décidé de répliquer en ligne. Et ce, en publiant ce samedi 12 janvier, une vidéo répondant aux arguments des opposants au mariage homosexuel.

  1. 1

    "Répondre aux allégations fausses"

    Ainsi ont-ils été invités à assurer "la plus large diffusion" possible - "sur vos sites et blogs personnels", leur est-il intimé - d’une vidéo que le groupe a mis en ligne samedi 12 janvier à 17h. 

    Cette campagne pro-mariage pour tous se veut d’envergure, avec les sites internet du PS et du groupe PS ainsi que leurs comptes Dailymotion comme supports de diffusion.

    [Edit samedi 12 janvier, 17h10] Ajout de la vidéo mise en ligne. 

    La vidéo, demandée à la direction de la communication du groupe socialiste par son président, Bruno Le Roux, est "un clip vidéo" destiné "à répondre aux contre-vérités des opposants à cette réforme", explique la com’ du groupe dans un mail envoyé aux députés. 

    Et le mail d’en préciser les principales lignes :

    Intitulé "mariage pour tous, le printemps d’un nouveau droit ", ce clip d’une durée de 4’ a été conçu avec les députés en charge du projet de loi et répond de manière vivante et originale aux allégations fausses qui fleurissent chez nos adversaires. 

    Si l’opération est un succès et que le document s’avère être, aux yeux des députés PS, "un support d’explication efficace", la communication du groupe majoritaire au Palais Bourbon s’engage à prolonger l’expérience. 

    Déclinant le nouveau modèle français prôné par Jean-Marc Ayrault depuis le Congrès de Toulouse, le courrier propose de « réitérer l’opération sur d’autres grandes réformes qui donnent corps à notre nouveau modèle français. »