Les leçons de journalisme d'Aurélie Filippetti à Télérama, Rue89, Actualitte ...

Les leçons de journalisme d'Aurélie Filippetti à Télérama, Rue89, Actualitte ...
Aurélie Filippetti, photo MaxPPP

Télérama, Rue89, ou bien encore le site internet spécialisé dans l'édition, Actualitte : ce vendredi 8 février, la ministre de la Culture et de la communication, Aurélie Filippetti, donne des leçons de journalisme à plusieurs titres de presse, depuis son compte twitter

Les attaques sont (très) virulentes : "propos tronqués", "malveillance" et "désinformation", lance-t-elle à l'adresse de Télérama. "Prenez des leçons de journalisme et d'honnêteté intellectuelle", écrit-t-elle à Actualitte.

Voici quelques-uns des tweets ministériels : 

Tout part en fait de la reprise, sur ces différents sites, d'une citation extraite d'un entretien donné, en marge du festival d'Angoulême, par la ministre de la Culture, au site spécialité Actuabd.com.

Dans cet entretien, la ministre de la Culture dit, au milieu d'un échange sur la place de la BD : 

La bande dessinée est un art populaire et une manière de faire lire les enfants.

Cette citation, isolée, est présentée comme "le regard officiel" de la ministre sur l'art de la bédé, ce qui a le don de la mettre hors d'elle : Aurélie Filippetti met en effet en avant un engagement bien plus large sur le secteur de la bande dessinée. "N'en déplaise à certains je défends la BD #malhonneteteintellectuelle", lance-t-elle notamment, mettant également en le fait qu'elle a "relancé les discussions sur contrat d'édition afin de protéger les auteurs!". Ce tweet là est ponctué d'un hashtag énervé : "#marredelintox".

Utiliser Twitter pour contester et rétablir une version contestée d'une interview, le procédé est courant ... mais pas au niveau ministériel. De mémoire du Lab, c'est la première ministre à contester de manière si virulente - et si "cash" une information, via twitter.

François Hollande avait mis en garde ses ministres contre l'usage des réseaux sociaux à l'occasion du premier conseil des ministres, ainsi que Le Lab le racontait. Depuis, seule @micheledelaunay est restée constante dans son usage très personnel et libre de la parole sur Twitter, tandis que @CecileDuflot a semblé mettre quelque peu son compte sous contrôle après un "épisode Chili con Carne", et s'en était expliqué chez Arrêt sur Images.