Les proches de Hollande vont lancer en octobre une "cellule riposte" pour préparer 2017

Publié à 15h40, le 23 septembre 2016 , Modifié à 15h40, le 23 septembre 2016

Les proches de Hollande vont lancer en octobre une "cellule riposte" pour préparer 2017
François Hollande. © AFP

Qu’il n’y ait pas de méprise : non, François Hollande n’est (toujours) pas candidat à sa succession. Le chef de l’Etat, qui montre quelques envies de revêtir de nouveau son costume de candidat, ne lâchera rien d’ici décembre quant à sa participation à la primaire de la gauche. Mais, juste au cas où il se décide à tenter sa chance pour un second mandat élyséen, ses proches s’activent en coulisse. Histoire d’être prêts le jour J (si besoin).

Ainsi après avoir lancé un site pour soutenir la candidature du chef de l’Etat, les proches de François Hollande vont activer "une cellule riposte pour répliquer à la droite", annonce Le Parisien de ce vendredi 23 septembre dans un "Couloir". D’après le quotidien, "une petite équipe se charge déjà de diffuser aux élus PS des argumentaires détaillés pour défendre son action".

Des informations confirmées au Scan du Figaro qui précise que cette cellule a été confiée à trois parlementaires PS et qu’elle fournira des arguments quotidiennement à partir d’octobre afin de monter en puissance à l’approche de la primaire de la Belle alliance populaire. La mise en place de cette structure de combat électoral devrait, selon Le Scan, voir le jour au lendemain du prochain conseil national du PS qui va valider les modalités d’organisation de la primaire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus