Maël de Calan veut que le président de LR s’engage à ne pas être candidat à la présidentielle

Publié à 07h24, le 14 novembre 2017 , Modifié à 07h24, le 14 novembre 2017

Maël de Calan veut que le président de LR s’engage à ne pas être candidat à la présidentielle
Image Sébastien Tronche


En voilà une proposition qui va faire plaisir à Laurent Wauquiez, l’archi-favori pour l’élection à la présidence de Les Républicains en décembre. Car le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes lorgne sur la présidentielle de 2022 mais son concurrent pour la direction du parti, Maël de Calan, ne l’entend pas ainsi, estimant que le patron de LR doit s’engager à ne pas prétendre à l’Elysée.

Dans "notre feuille de route pour les Républicains", document dans lequel le juppéiste émet cinquante propositions pour le parti et envoyé aux adhérents du parti, que le Figaro s’est procuré et relaye ce mardi 14 novembre, Maël de Calan commence par défendre le concept de la primaire, qu’une partie de la droite traumatisée par l’épisode Fillon pensait avoir jeté aux oubliettes. Ainsi plaide-t-il pour une primaire ouverte "entre 6 et 12 mois avant le premier tour de l’élection présidentielle" avec un système de vote double pour les adhérents du parti.

Surtout, donc, Maël de Calan veut donc éviter une guéguerre d’égos et que "le parti soit l’otage d’ambitions internes". Suivez son regard, car il ne pense pas forcément à Florence Portelli, également candidate à la présidence de LR. Aussi souhaite-t-il que le futur président du parti prenne "l’engagement de ne pas concourir à l’élection présidentielle". Pas certain que Laurent Wauquiez l’entende ainsi.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Européennes 2019 : Maël de Calan s’oppose au "grand mouvement central" envisagé par Alain Juppé 

VIDÉO - Florence Portelli (LR) propose d’organiser le même jour les primaires PS et LR pour la présidentielle

Du rab sur le Lab

PlusPlus